Replay du mercredi 27 janvier 2021

Le pouvoir des fake news

- Mis à jour le

Si les fake news ont toujours existé, leur pouvoir de nuisance est devenu énorme et incontrôlable avec la caisse de résonance des réseaux sociaux.

Le plus grand réseau social diffuse 10 milliards de messages par jour.
Le plus grand réseau social diffuse 10 milliards de messages par jour. © Getty - tommy

Les fake news sont inévitables avec le développement d'internet et des réseaux sociaux, mais Christian Marcon, professeur en communication à l'Université de Poitiers, souligne l'importance de l'éducation aux médias. 

Les fakes news : une invention moderne ?

Les mensonges ont toujours existé. Les grands chefs de guerre ont toujours mis en valeur leurs victoires, en tombant dans les fake news. Jules César, par exemple, se met en scène dans "La Guerre des Gaules". Le mot "fake news" est récent, il est devenu incontournable avec le développement des réseaux sociaux. 

La propagande concerne la parole du pouvoir, de l'état, elle exprime une vision de la société.

Il est très difficile de trouver le point de départ d'une fake news.

Pourquoi les médias perdent-ils du crédit ?

Les réseaux sociaux sont devenus des "médias sociaux", puisqu'en plus de produire de l'information, ils permettent à chacun d'entre nous de commenter, d'établir un dialogue.

Les médias traditionnels (presse écrite, télévision, radio et leurs sites internet) ne sont plus la seule source d'information. Les journalistes ont le devoir de "séparer le bon grain de l'ivraie". Mais tous les médias sont soumis au flux continue de l'infos. Ils doivent pour exister et faire de l'audience être les premiers à sortir un scoop. Cette injonction à la réactivité sape le travail de vérification de l'information. Cette situation explique la perte de vitesse du journalisme d'investigation.    

Les médias contre attaquent en consacrant des chroniques pour dénoncer le phénomène des fakes news.

Les fake news sont-elles dangereuses ?

La quantité d'informations qui circule sur les réseaux sociaux est phénoménale et incontrôlable. La défiance à l'égard du pouvoir en place, le doute sur la parole officielle, contribuent à alimenter les théories du complot : "On nous ment", sur des sujets comme l'origine du Coronavirus, le vaccin contre la Covid, la 5 G...

Avec l'utilisation des réseaux sociaux par l'ancien Président américain, nous avons atteint un sommet de fake news diffusées par le représentant d'un état.

Quel crédit apporter aux infos des réseaux sociaux ?

Le principe des réseaux sociaux, c'est de créer des bulles d'information : vous recevez des informations sur des thèmes qui vous intéressent et quoi vont dans le sens de vos convictions. Il y a peu de matière à penser.

Quel réflexe avoir face à une information sur les réseaux sociaux ? Poser par principe un regard critique sur l'information : d'où vient la source, faire fonctionner son bon sens et sa raison et croiser les sources. C'est presque un travail de journaliste ! Il est important de transmettre cet esprit critique aux enfants. Le flux et la saturation de l'information nous empêchent trop souvent de prendre ce temps de réflexion. 

Mots clés: