Replay du vendredi 19 février 2021

Les insectes, l'alimentation de demain ?

- Mis à jour le

Est-ce que nous pourrons continuer à nourrir les humains de la même façon d'ici quelques années ? Les insectes sont une alternative intéressante, malgré quelques résistances psychologiques. L'Europe ouvre la porte à cette nouvelle alimentation.

Les insectes pourraient remplacer la viande d'ici quelques années.
Les insectes pourraient remplacer la viande d'ici quelques années. © Getty - Sebastian Condrea

Beaucoup de star up se sont lancées dans l'élevage de vers de farine, comme Nirleem, celle de Thomas Puy, biologiste et éleveur d'insectes à Coulombiers.

L'Autorité européenne de la sécurité des aliments (EFSA) vient de rendre un avis favorable à l'utilisation dans l'alimentation humaine du Scarabée Molitor, communément appelé « ver de farine ». En attendant un feu vert définitif de la Commission Européenne d'ici mi-2021. 

Pourquoi les insectes vont-ils sauver l'humanité ?

Les insectes présentent de très nombreuses qualités nutritionnelles : des protéines (de 40 à 70%), des vitamines (B1, B2 et B12), des minéraux, des acides gras essentiels, des fibres. Et tout cela en beaucoup plus grande quantité que dans nos aliments traditionnels. Le seul bémol c'est le risque allergique, pour certaines personnes qui sont déjà allergiques aux crustacés.

Les vers de farine

Actuellement, nous pouvons consommer le "vers de farine". C'est le stade larvaire du scarabée Molitor. Il peut être consommé grillé et aromatisé ou sous forme de farine et intégré dans des biscuits par exemple. A terme, les criquets et grillons pourront faire partie des insectes utilisés pour l'alimentation. On peut imaginer des usages spécifiques comme des barres pour les sportifs ou pour les enfants.

Les freins psychologiques

Nous pouvons trouver à travers le monde environ 2000 espèces d'insectes comestibles. Dans les pays d'Asie, il est très courant de consommer des insectes. Les aborigènes mangent des larves d'insectes. Avec une perspective de 9 milliards de personnes sur terre prévues à l’horizon 2050, notre avenir passera sans aucun doute par une alimentation en partie composée d'insectes.

Mots clés: