Replay du mardi 22 juin 2021

Pandémies : quelle santé pour demain ?

- Mis à jour le

Dans son livre "La fabrique des pandémies", la journaliste Marie-Monique Robin établit un lien entre la prolifération de virus et la perte de la biodiversité.

La fabrique des pandémies de Marie-Monique Robin
La fabrique des pandémies de Marie-Monique Robin - La Découverte

Marie-Monique Robin signe avec "La fabrique des pandémies, préserver le biodiversité un impératif pour la santé planétaire" (Editions La Découverte) un nouveau pavé dans la mare. La journaliste d'investigation, connue pour son livre "Le monde selon Monsanto", s'est interrogée sur l'origine de nombreux virus apparus ces dernières années.

Marie-Monique Robin
Marie-Monique Robin - Solène Charrasse

Virus Covid-19 : sommes-nous responsables ?

Ils sont épidémiologistes, virologues, biologistes, parasitologues, infectiologues, vétérinaires, médecins, primatologue et sont 62 à témoigner dans ce livre de leurs recherches, de leurs expériences. Cette crise sanitaire donne à leur parole un écho inespéré : ce qu'ils disent depuis des années est enfin entendu. Oui, la disparition de la biodiversité à l'échelle de la planète nous mène droit dans le mur.

Marie-Monique Robin est tombé sur un article du New York Times du 28 janvier 2020 titré : "We made the Coronavirus Epidemic". Une responsabilité de l'activité humaine sur l'apparition de la Covid-19 qui l'a interpellé. Sans compter la phrase de Luc Ferry publiée dans L'express en mars 2020 : "Voir un lien entre la pollution de l'air, la biodiversité et la covid-19 relève du surréalisme, pas de la science !". C'est un échange avec le chercheur au CNRS et Spécialiste en écologie parasitaire Serge Morand qui l'a convaincu de mener l'enquête : quel est le lien entre les épidémies et l'état de la planète ? Il participe d'ailleurs à ce livre avec différents éclairages scientifiques. 

Le rôle fondamental des forêts tropicales

La première cause des maladies virales est la destruction des forêts primaires. C'est ce que démontre le livre "La fabrique des pandémies". Car en délogeant des espèces de leur habitat naturel, on déplace des espèces qui transportent beaucoup d'agents pathogènes vers des zones où elles trouvent de la nourriture, proche des élevages intensifs, c'est-à-dire à proximité des hommes. 

Les agents pathogènes sont transportés via trois espèces animales : les rongeurs, les primates, les chauve-souris. Ces espèces ont un système immunitaire très efficace, qui fait qu'elles sont porteuses de virus (dont les coronavirus) mais qu'elles ne déclenchent pas les maladies. Ce sont des animaux stressés et hors de leur milieu naturel qui diffusent le plus les virus. Dans une forêt primaire, il y a beaucoup d'agents pathogènes mais aussi beaucoup de diversité : c'est l'effet dilution. Dans ce milieu naturel tout se régule. Mais quand cette chaîne est rompue, les virus se transmettent.

De plus en plus de pandémies... (sans surprise)

L'Organisation Mondiale de la santé confirme que depuis quelques années, ce sont 5 maladies infectieuses qui émergent tous les ans. Les scientifiques avaient prévu la crise. Dans son livre, Marie-Monique Robin démontre, avec leur concours, que nous vivons une situation inédite car pour le première fois dans l'histoire de l'humanité plusieurs facteurs se conjuguent pour un cocktail inquiétant avec les effets de la déforestation, de la fragmentation des habitats, de l'urbanisation galopante, de la globalisation des échanges et du dérèglement climatique.

Sans compter les mauvaises surprises de la fonte du Permafrost qui fait courir un grand risque sanitaire mondial, en mettant à jour les vieux virus sortis des glaces de l'Arctique, l'Alaska, la Sibérie, le Groenland.

L'écologie de la santé

Les scientifiques interrogés par Marie-Monique Robin sont unanimes, nous allons vivre une "ère de confinement chronique". Nous allons connaitre des périodes avec des virus mortels. En un an, on a trouvé des vaccins pour lutter contre la propagation de la Covid-19, an mais on n'a rien réglé des causes du problème des épidémies. C'est l'enjeu majeur des prochaines années. Préserver la biodiversité, c'est protéger la santé planétaire.

Le bien-être humain ne peut s'épanouir que dans un monde naturel, durable et résilient.

Marie-Monique Robin prépare un film documentaire "La fabrique des pandémies" avec la participation de Juliette Binoche.

Marie-Monique Robin sera l'invitée de l'émission La grande librairie, mercredi 7 juillet 2021 à 20h50 sur France 5.