Replay du mercredi 12 mai 2021

Méthanisation et crédit carbone dans l'agriculture

- Mis à jour le

A l'occasion du salon virtuel de l’Agriculture de la Nouvelle Aquitaine, zoom sur l'économie verte. Plusieurs possibilités dans l'agriculture avec la méthanisation et le principe des "crédits carbone". Explications de deux agriculteurs du Poitou.

Méthanisation et crédit carbone : deux solution d'économie verte dans l'agriculture
Méthanisation et crédit carbone : deux solution d'économie verte dans l'agriculture - shunli zhao

Pour la première fois, le salon de l’Agriculture de la Nouvelle Aquitaine sera entièrement virtuel à cause de la situation sanitaire. Il est à suivre du 17 au 22 mai 2021 sur agriweb.tv. Au programme des conférences, des visites de fermes...

A cette occasion La Vie en Bleu vous propose de parler d’économie verte et plus particulièrement de découvrir et mieux comprendre la méthanisation avec Yves Debien (président de l'association Vienne Agri métha) et le principe des "crédits carbone" avec Pierre-Emmanuel Dillot (de l'exploitation "La grange neuve" ).

  • La méthanisation

La méthanisation est basée sur la dégradation des micro-organismes de matières organiques (déchets alimentaires, poussières de céréales, fumiers, ....) La méthanisation permet de produire du biogaz et le digestat. Une fois nettoyé, le biogaz devient du biométhane et le digestat peut être utilisé comme fertilisant. La méthanisation peut aussi être source de production d’électricité. Tout cela permet de chauffer des serres, des maisons, d'alimenter des engins agricoles ... c’est un cercle vertueux. 

L'association "Vienne agri métha" accompagne, conseille et forme les agriculteurs qui s'intéressent à la méthanisation. Les projets sont pensés à échelle humaine et doivent rassembler plusieurs exploitations du même territoire. L'investissement est très lourd (plusieurs millions d'euros) et la rentabilité ne se fait qu'au bout de plusieurs années. 

  • Les crédits carbone

Les crédits carbone sont des crédits achetés par des entreprises et qui servent à financer des actions permettant à des exploitations de réduire leur empreinte carbone.

La première étape est de faire un diagnostique de l'exploitation pour évaluer l'impact carbone. Le premier niveau permet de calculer l'émission de gaz à effet de serre et le second niveau à calculer l'empreinte carbone (tant au niveau de l'émission que du stock)

L'exploitation peut alors passer une convention (généralement de 5 ans) avec "France carbone agri" pour déterminer des leviers d'actions. (par exemple : le pâturage, l'utilisation de légumineuse, l'abattage et la consommation en local) Ceux-ci sont financés par "France carbone Agri" et revendus sous forme de crédits à des entreprises. 

Plus d'infos : Chambre de l'agriculture, Vienne et Deux-Sèvres

Mots clés: