Replay du mercredi 30 septembre 2020

Des jeunes font leur cinéma avec Gael Lemagnen de Vertigo Films à Bordeaux

- Mis à jour le

Un groupe de jeunes d'une mission locale de Bordeaux a tourné un documentaire sur le quartier Belcier encadrés par des professionnels, comme au cinéma.

Mélissa Carpentier et Gaêl Lemagnen de Vertigo films
Mélissa Carpentier et Gaêl Lemagnen de Vertigo films - José RUIZ

"Mano" est le nom du projet de bourse co-construit entre l'association La Boulangerie et la société Vertigo Films de Gaël Lemagnen.  Pour réfléchir à la meilleure manière de rendre accessible les métiers du cinéma au plus grand nombre, Vertigo a créé des ateliers, afin d'amener les jeunes à réaliser un film documentaire.  Et le film a vu le jour.Melissa Carpentier, bardée d'un BTS Audiovisuel,  fait partie des jeunes de la Mission locale qui ont été ravis de participer au projet. Elle a effectué le montage et la réalisation (écriture, direction du tournage, post production) avec les choix artistiques qui en découlent.

Filmer la métamorphose d'un quartier de Bordeaux

"Le quartier derrière la gare" est le titre de film qui est venu naturellement pour ce documentaire. Il parle du temps qui passe, et du changement du quartier, passant de quartier populaire, ouvrier, à quartier d'affaires.  Euratlantique a transformé ce quartier dont la métamorphose a impressionné Gaël Lemagnen, co-fondateur de Vertigo Films. Il souligne combien, tout le long du film, est maintenue cette dualité entre l'ancien visage du quartier et le nouveau qui se développe  comme une pieuvre. Le film s'appuie sur 3 témoignages : celui de Nathalie, guide urbain, celui de Marlène,  restauratrice depuis 40 ans à Belcier, et Charles étudiant qui y a grandi.

Rendre accessible les métiers du cinéma au plus grand nombre

La bourse Mano a été rendue possible grâce à l'Institut International de l'Image et du Son ( 3 is) de Bordeaux. Les jeunes ont  ainsi commencé par travailler 8 mois dans les ateliers théorique et pratique, pour définir une thématique. Le volet suivant prévoit d'envoyer à 3 is un des profils de la promo ( 13 étudiants) en formation pendant 3 ans gratuitement. De cette manière, Mélissa Carpentier a travaillé  avec du matériel professionnel, car l'idée est d' inclure les jeunes dans un processus de professionnalisation. Ils se retrouvent ainsi avec un ingénieur du son et avec un directeur de la photographie. Ensuite, le montage sera le résultat de l'échange entre les deux co-réalisateurs. Le documentaire sera distribué dans le réseau du cinéma d'art et essai, sa promotion sera assurée sur les réseaux sociaux, et on le trouvera sur le site de Vertigo Films. 

Devise

Gaël Lemagnen, le co- fondateur de la société Vertigo films   est très attaché à une formule suédoise signifiant " Plutôt garder la tête haute et ne jamais baisser les bras" et qui se dit" upp med hakan"".

Mots clés: