Toutes les émissions

La vie en Bleu - Le Dossier

Du lundi au vendredi à 9h00.

Lors du dernier recensement agricole de 2010, on comptait 21% d'exploitations qui produisaient en circuit court.
Lors du dernier recensement agricole de 2010, on comptait 21% d'exploitations qui produisaient en circuit court. © Maxppp - Collection Watier

Agriculture et circuits courts

Diffusion du mercredi 31 janvier 2018 Durée : 46min

avec Didier Mahé, de la Chambre d’agriculture des Côtes d’Armor

Le modèle a la faveur de nombreux agriculteurs. La vente de leur production en circuit court est une façon de résister à une crise agricole qui dure.

Depuis le début des années 2000, les agriculteurs et les consommateurs affirment leur volonté de réduire le nombre d’intermédiaires et de se retrouver autour de valeur communes liées à la qualité des produits, à leur traçabilité et à leur origine. Le local est au cœur des préoccupations.

Parler des circuits courts, c’est bien sûr parler des AMAP, des groupements d’agriculteurs, les magasins paysans, mais ce sont aussi plus récemment des rayons dédiés au local dans les supermarchés.

Le Ministère de l’agriculture définit le circuit court comme celui qui permet à l’agriculteur de vendre sans intermédiaire ou avec un seul intermédiaire.

Quelle réponse les circuits courts apportent-ils aux crises du monde agricole ?
Est-il facile de s’adapter à ces demandes des consommateurs ?

Didier Mahé, de la Chambre d’agriculture des Côtes d'Armor, est l’invité de La vie en Bleu.

Si vous êtes agriculteur et que vous écoulez tout ou partie de votre production dans les circuits courts, si vous vous interrogez pour passer à la vente directe, si vous êtes consommateur et que vous avez l’habitude d’acheter le lait, les légumes, les fruits, les œufs et tout le reste chez des agriculteurs, vous allez pouvoir témoigner au 02 99 67 35 35, sur l’application France Bleu, sur francebleu.fr et sur les réseaux sociaux.