Replay du mercredi 25 septembre 2019

Pullin à Hossegor : la lutte contre le gaspillage vestimentaire

Brûler des stocks aujourd’hui, c’est impensable pour la marque de sous-vêtements installée à Hossegor. C’est pour cela qu’elle a organisé en juin une vente caritative pour écouler son ancienne collection, plutôt que de la détruire.

Vente caritative de sous-vêtements
Vente caritative de sous-vêtements - Pullin

Un chiffre d’affaire de 10 millions d’euros en 2018. Une implantation en France avec 14 magasins, une filiale en Amérique du Nord en croissance de 23%...Tout va bien pour la marque Pullin. Elle devance même une proposition de loi sur le gaspillage vestimentaire. D’ici 2 ans, les marques auront l’interdiction de détruire des produits textiles.
Le 23 juin dernier la marque a organisé une vente caritative. Spécialisée dans les sous-vêtements, vêtements pour hommes et femmes depuis 1999, Pullin a mis en vente 30 000 articles de l’ancienne collection. La moitié a été vendue. Des articles neufs, sous étiquettes, sous emballage, destinés au départ à être détruits. La vente a permis de collecter 24000€, qui ont été reversés à 2 associations d’aide à l’enfance.

Une fierté pour la marque

Pour Guillaume Baché, directeur marketing et en charge de cette vente, brûler des stocks c’est impensable, même si de nombreuses marques le font encore. « C’est beaucoup plus simple de détruire des produits, ça coûte beaucoup moins cher, que de passer du temps à trouver des solutions pour les distribuer. »

Il a passé du temps pour organiser cette vente caritative. Mais c’est une fierté pour lui, pour la marque. Guillaume Baché espère que cela donnera peut-être des idées à d’autres entreprises.