Replay du jeudi 21 janvier 2021

" Maintenant que je peux parler, il y a prescription ! " témoigne la nîmoise Aurore victime d'inceste

- Mis à jour le

Aurore, présidente de l'association " pas de secret " invitée du 7H50 de France Bleu Gard Lozère

Photo d'illustration
Photo d'illustration - .

Le Sénat va discuter ce jeudi 21 janvier du cadre pénal autour de l'inceste.  

En premier lieu, la chambre haute souhaite faire de l'inceste une infraction spécifique. Jusqu'à présent, la juridiction française n'y voit qu'une «circonstance aggravante» en cas d'acte sexuelle sur mineur de moins de 15 ans.  

La notion de «consentement», qui a été à plusieurs reprises au cœur du débat public ces dernières années, est remise sur la table par le Sénat, qui propose de définir un âge seuil de 13 ans, en dessous duquel le non-consentement serait reconnu de facto.  

Aurore vient de créer son association " Pas de secret " et de lancer une pétition qui réunit plus de 50 000 signataires,  cette nîmoise aujourd'hui âgée de 40 ans, témoigne dans le 7H50.  

Son principal combat : la levée de la prescription sur les crimes sexuels sur des enfants.  

La pétition qu'elle a lancée a recueilli  plus de 50 000 signatures. 

La pétition :  https://www.mesopinions.com/petition/justice/rendre-crimes-sexuels-mineurs-imprescriptibles/122186 

Le site : https://www.pas-de-secret.fr/ 

La Page Facebook : https://www.facebook.com/pasdesecretfrance

Mots clés: