Replay du mercredi 27 janvier 2021

Face à la situation dans les quartiers, Yoann Gillet (RN) veut réveiller les consciences à Nîmes

- Mis à jour le

Yoann Gillet, président des groupes Rassemblement National à la Ville de Nîmes et Nîmes-Métropole invité du 7H50 de France Bleu Gard Lozère

Yoann Gillet
Yoann Gillet © Radio France - Jérôme Plaidi

Au lendemain d'une nouvelle fusillade à Nîmes au cour de laquelle un nîmois de 17 ans a trouvé la mort, le leader du Rassemblement National à Nîmes a lancer un appel : "Il faut que nous nous  mettions tous à diffuser des éléments qui puissent réveiller les consciences, car force est de constater que nos gouvernants n'ont pas pris conscience de la situation". 

Réclamer des moyens n'est pas suffisant pour l'élu RN

Alors que 13 policiers supplémentaires ont été annoncés par le ministre de l'intérieur en faveur du commissariat de Nimes, dont 10 dés le mois d'Avril, et que la député En Marche Françoise Dumas demande le renfort des CRS, Yoann Gillet considère que "réclamer des moyens n'est pas suffisant, il faut aussi les obtenir" tout en considérant " 13 policiers pour 150 000 habitants ce ne sera pas suffisant". 

Julien Sanchez ferait un très bon président de région Occitanie

Interrogé en tant que conseiller régional d'Occitanie, Yoann Gillet estime par ailleurs que les jeux ne sont pas faits au sujet de la candidature du maire de Beaucaire comme tête de liste régionale du RN en vue des prochaines élections.  "le bureau politique du Rassemblement National ne s'est pas prononcé" à-t-il dit et ce malgré le soutien apporté récemment par Louis Alliot le maire de Perpignan au député européen  Jean Paul Garraud, "Julien Sanchez ferait un très bon président de région !"  a-t-il conclu. 

Mots clés: