Replay du mardi 16 février 2021

Face à la taxe Trump, les vignerons indépendants du Gard espèrent une réponse forte de l'Europe

- Mis à jour le

Plus de deux ans après la mise en place de la taxe Trump, les vignerons indépendants du Gard souhaitent une réponse forte de la France et de l'Europe pour retrouver leurs parts de marché aux Etats-Unis. Pour certains d'entre eux, ça représente 30% de leur production.

Rayon vin dans un supermarché
Rayon vin dans un supermarché © Radio France - Stéphanie Berlu

Les vignerons indépendants du Gard en appellent aux députés du département pour qu'ils portent leurs revendications auprès du gouvernement. Depuis 2019, la taxe de 25% imposée par Donald Trump sur les vins français suite à la guerre commerciale entre Boeing et Airbus a de sérieuses répercussions sur leur chiffre d'affaires. Pour certains d'entre eux, les exportations vers les Etats-Unis représentent en effet jusqu'à 30%. Jo Biden élu, ils espèrent que les relations commerciales entre les deux pays vont s'améliorer mais ça prendra du temps. " Comme la nature a horreur du vide, nos vins ont été remplacés explique Pierre Jauffret, le président des vignerons indépendants du Gard. Il va donc falloir avoir des opérations commerciales et être présent sur le marché américain de façon un peu plus forte et poussée pour pouvoir récupérer nos parts de marché. On aura pour ça besoin de l'Europe et du soutien français."

Les vignerons se réinventent depuis la crise du Covid 

A cette crise s'ajoute la crise sanitaire. "Il n'y a eu aucun salon indépendant ces derniers mois, on doit donc demander à nos clients de changer leurs habitudes, d'acheter sur internet, d'acheter par le "click and collect", tous les moyens sont bons pour se réinventer. Nous, nous ne nous sommes pas arrêtés mais nous n'avons pas de chiffre d'affaires. J'espère que les négociants et les acteurs de la filière n'auront pas la mauvaise idée de baisser les prix pour faire de la spéculation."