Replay du mardi 23 février 2021

L'abattage rituel est indigne d'un pays civilisé pour Claire Starozinski de l'Alliance Anticorrida

- Mis à jour le

La présidente de l'Alliance Anticorrida, Claire Starozinski, invitée du 7H50 de France Bleu Gard Lozère

Claire Starozinski
Claire Starozinski © Radio France - .

Le débat sur  l'abattage rituel est relancé dans le département du Gard. L'Alliance Anticorrida et l'Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs lancent une campagne dans 10 grandes villes de France (Paris, Bordeaux, Lille, Rennes, Lyon, Toulouse, Marseille, Nice, Montpellier et Nîmes). 

Des panneaux publicitaires demandant l'étourdissement des bêtes avant leur mise à mort comme le demande la législation européenne. Or, un article de cette même législation autorise l'abattage halal et casher sans étourdissement dans 150 abattoirs en France dont celui d'Alès.  

Si l'abattage rituel était interdit en France, les bouchers prévoient une augmentation du prix de la viande halal et casher, car elle devra être importée. La France est également l'un des premiers pays exportateurs de volaille halal au Moyen-Orient. 

Pour Claire Starozinski, 

" Il existe un lien entre la corrida et l'abattage rituel. Les deux bénéficient d'une exception à la loi, l'une pour des motifs liés à la tradition, et l'autre à la religion, or la loi doit être la même pour tout le monde en France " 

estime la présidente de l'Alliance Anticorrida dans le 7H50,  selon elle, 

"la pratique de l'abattage rituel est d'une cruauté indigne d'un pays civilisé". 

Mots clés: