Replay du lundi 29 mars 2021

Si la visite d'un premier ministre arrivait à stopper les problèmes ça se saurait estime Franck Proust

- Mis à jour le

Franck Proust, président "Les Républicains" de Nîmes Métropole invité du 7H50

Franck Proust,  président de Nîmes Métropole
Franck Proust, président de Nîmes Métropole © Radio France - Tony Selliez

Interrogé au lendemain d'une nouvelle fusillade dans le quartier nîmois de Pissevin, le président de Nîmes Métropole a estimé que "si la visite d'un premier ministre arrivait à stopper tous les problèmes ça se saurait, et on le ferait venir chaque semaine".  

Selon Franck Proust : "cette fusillade est une coïncidence dont la victime est bien connue des services de police, on ne peut que le déplorer". 

Pour l'élu Les Républicains nîmois " cela démontre la nécessite d'investir, et c'est là que la visite de Jean Castex était importante pour confirmer l'enveloppe promise par l'état en faveur des quartiers prioritaires nîmois". 

Franck Proust était également interrogé dans le 7H50 sur la nécessité selon lui de construire une troisième voie ferroviaire entre la gare TGV de Manduel et la gare centrale de l'avenue Feuchères. 

"L'argent est sur la table, l'état et la SNCF doivent construire cette ligne" a estimé le président de Nîmes métropole en écho à la manifestation de plusieurs élus gardois vendredi dans la gare de Manduel. 

Mots clés: