Replay du vendredi 30 octobre 2020

Un fiché S sur le point d'être expulsé du territoire selon le préfet du Gard Didier Lauga

- Mis à jour le

Entre le plan vigipirate renforcé et la mise en place du confinement, le préfet du Gard Didier Lauga fait le point dans le 7H50 de France Bleu Gard Lozère.

Didier Lauga préfet du Gard
Didier Lauga préfet du Gard © Radio France - Jérôme Plaidi

La France en alerte après l'attaque qui a fait 3 morts jeudi  matin à l'église Notre Dame de l'Assomption  à Nice.  

Peu de temps après l'attentat, le Premier ministre, Jean Castex, a élevé le seuil du plan Vigipirate à son niveau maximum : urgence attentat. C'est la deuxième fois seulement qu'il est enclenché.  

Vigilance encore plus forte dans un département du Gard plus concerné que d'autres par la radicalisation. 

le  plan vigipirate urgence attentat s'applique bien évidement dans le Gard, et dans un département où l'on constate un important phénomène de radicalisation, le préfet du Gard en précise les contours.  Didier Lauga confirme la sécurisation des lieux de culte et la poursuite des "visites domiciliaires" dont l'une à d'ores et déjà porté ses fruits.  

"Un fiché S est sur le point d'être expulsé du territoire " 

assure le préfet du Gard. 

Vis à vis du covid,  la situation sanitaire dans le Gard est particulièrement préoccupante

Télétravail massif, masque obligatoire dès le primaire, déplacements réduits: au lendemain de l'annonce d'un nouveau confinement d'un mois, le préfet du Gard Didier Lauga, fait également le point sur ses conséquences dans le Gard.  

Il confirme notamment que les commerces de fleur pourront continuer leur activité tout au long de ce weekend, et que les gardois auront la possibilité de se rendre dans les cimetières à l'occasion de la Toussaint. 

Le préfet du Gard confirme cependant que la situation sanitaire est catastrophique et que très probablement d'autres évacuations de patients atteints du covid vers d'autres régions vont avoir lieu dans le Gard. 

Mots clés: