Replay du mardi 22 décembre 2020

Trois bracelets anti-rapprochement pour lutter contre les violences conjugales à Nîmes

- Mis à jour le

Danielle Gourvès, vice présidente et responsable du pôle urgence de l’association Via Femina Fama invitée du 7H50 de France Bleu Gard Lozère.

Les bracelets anti rapprochement
Les bracelets anti rapprochement © Radio France - Leïla Méchaouri

Après les téléphones "grave danger", Nîmes dispose désormais d'un nouvel outil de lutte contre les violences conjugales. Le tribunal judiciaire a été doté de trois bracelets anti-rapprochement. 

Leur principe : le conjoint ou ex-conjoint violent dispose à la fois d'un boîtier et d'un bracelet électronique qui le géolocalisent. S'il franchit la zone d'alerte (entre 1 et 10 km sur décision du juge), un signal est envoyé à un téléopérateur. La victime - qui elle aussi dispose d'un boîtier géolocalisé - est alors prévenue. Si le mis en cause ne s'éloigne pas du périmètre de sécurité, les forces de l'ordre interviennent.

Pour Danielle Gourdés de l'association Via Femina Fama de Nîmes ces bracelets ont une réelle utilité et ils étaient très attendus dans le Gard., elle s'en explique dans le 7H50 de France Bleu Gard Lozère. 

Mots clés: