Replay du lundi 28 décembre 2020

Le vaccin contre le coronavirus est "un espoir important" estime Vincent Chagué directeur d'Ehpad à Nîmes

- Mis à jour le

Les premières vaccinations dans le Gard auront lieu la première semaine de janvier dans les Ehpad. Un travail de préparation et de recencement est en cours explique Vincent Chagué, porte parole du groupe Les Opalines, gestionnaire de deux Ehpad à Nîmes.

Les premières vaccinations dans le Gard auront lieu la première semaine de janvier.
Les premières vaccinations dans le Gard auront lieu la première semaine de janvier. © Maxppp - Nick Zonna / IPA

La campagne vaccinale contre le coronavirus a débuté ce dimanche en France dans certains Ehpad, auprès des personnes âgées. Elle va se poursuivre cette semaine, notamment en Indre-et-Loire et dans le Nord. Dans le Gard, les premiers vaccins seront administrés dans une semaine, autour du 5 janvier prochain.  Vincent Chagué, porte parole du groupe Les Opalines, (deux EHPAD à Nîmes), estime que ce vaccin représente un "réel espoir". 

Un travail de préparation auprès des résidents

Dès l'annonce de la campagne vaccinale dans les Ehpad, Vincent Chagué a mobilisé ses équipes dans les Ehpad "Les Oliviers" et "Les Soleiades" à Nîmes. "Nous avons commencé à recenser les résidents et à faire des visites de pré-vaccinations" explique le porte parole du groupe Les Opalines. Au cours de ces visites, un médecin informe les seniors sur le vaccin, et sur la manière dont il est administré. 

Ce vaccin est basé sur le libre choix de la personne

Pour l'heure, dans ces deux Ehpad nîmois, les avis sont assez partagés sur le vaccin selon Vincent Chagué. "Il y en a qui sont pour, d'autres qui se posent encore des questions mais dans tous les cas le plus important à retenir c'est que ce vaccin est basé sur le libre choix de la personne". Une vaccination sera aussi proposée au personnel considéré à risque.