Replay du mardi 26 janvier 2021

Avec le déploiement en masse des nouveaux moyens de transports doux, les amendes se sont multipliées.

- Mis à jour le

Parmi tous les moyens de transports dits "doux", vous avez opté pour ce qui vous semblait le plus simple, c'est à dire : le vélo. Et comme nous sommes nombreux dans ce cas, il faut bien avoir en tête que nous risquons des amendes, et leur montant peut chiffrer très vite.

Même à vélo, vous risquez une contravention !
Même à vélo, vous risquez une contravention ! © Getty - Peter Dazeley

135 € pour certaines infractions au Code de la route quand vous vous déplacez à vélo, c'est possible et ça fait cher ! Faisons le point sur les amendes que nous risquons : remonter les files par la droite, ne pas respecter un feu rouge ou un stop, rouler en sens interdit, circuler sur les trottoirs, sont passibles d'une contravention. Contrairement aux idées reçues, circuler à vélo sous l'emprise de l'alcool, porter une oreillette ou utiliser son téléphone tout en pédalant, est passible d'une amende aussi ! Une amende dont le montant varie en fonction de l'infraction : ne pas rouler à droite, être à deux cyclistes de front, avoir un défaut de système de freinage ou d'éclairage ne coûtera que 35€. A noter également que garer son vélo à un endroit gênant la circulation ou créant un danger pour autrui, est passible d'une immobilisation du véhicule.

Les cyclistes sont des usagers de la route plus vulnérables, le respect du Code de la route par les automobilistes et par les cyclistes eux-mêmes a pour but de tous nous protéger. Alors pourquoi payer une contravention si on peut circuler en bonne entente ?

Et pour être bien vu ! Evan nous donne la dernière tendance lumineuse.