Replay du lundi 19 octobre 2020

Faut-il instaurer les péages urbains en France ?

Faire payer aux automobilistes l’accès aux centres des grandes villes. Et si c’était ça, la solution pour réduire trafic & pollution ? Nos voisins européens Stockholm, Milan, Oslo ont déjà franchi le pas pour un résultat non négligeable.

Pour ou contre les péages urbains ?
Pour ou contre les péages urbains ? © Getty - Driendl Groupe

En Europe, Stockholm, Oslo, Londres et Milan pratiquent déjà ce que l’on appelle “le péage urbain”. Le but : inciter les conducteurs de voitures thermiques à se garer en périphérie pour rejoindre le centre-ville en bus ou en métro, et ainsi réduire le trafic et la pollution. A Milan en Italie, c’est un succès : en 3 ans, le trafic a baissé de 28%, et la pollution de 25% !  Sauf que... 

à Londres, 13€ pour pouvoir entrer dans la ville, ça fait chère la tasse de thé !

Londres a mis en place le péage urbain il y a plus de 15 ans, et les études sont contradictoires. Certaines montrent un report du trafic sur les routes périphériques, une augmentation des taxis et un taux de pollution qui stagne…

Où en sommes-nous en France ?

Depuis fin 2019, la loi autorise les grandes villes à pratiquer le péage urbain… à un prix plafonné entre 2€50 et 5€ !  Mais pour l’instant, aucune agglomération n’a passé le cap !  Evan Adelinet a mené son enquête pour le blog de la mobilité.