Le buzz : La France perd un peu de sa frontière !

La carte d'Andorre

Émission du mardi 26 janvier 2016

Andorre s'agrandit

Le buzz : La France perd un peu de sa frontière !

Le buzz des médias nous emmène en Andorre avec une révélation surprenante !

On la doit à nos collègues de France Bleu Roussillon qui rapportent que, suite à un accord bilatéral signé en 2012 entre Paris et Andorre-la-Vieille, la France a perdu 26 hectares à la frontière entre les Pyrénées-Orientales et l'Andorre !

Un nouveau tracé de frontière qui est entré en vigueur il y a quelques semaines. Il fait suite à une demande de la principauté d'Andorre "pour régler des problèmes d'approvisionnement en eau potable".

Ces 26 hectares de terrain de montagne contiennent aussi des étangs.

Pour rappel, en 1988 on avait frôlé l'incident diplomatique lorsque les Andorrans s'étaient emparés de manière unilatérale de la source de l'Ariège pourtant en territoire Français sur la commune de Porta. Une action commando avait été montée par le maire de Porta de l'époque.

Les 26 hectares en question permettront d'assurer l'approvisionnement du Pas de la Case en eau potable, les Andorrans ayant pris le contrôle de la moitié de l'étang des Abeillettes qui fournit cette eau potable.

Depuis, la tension est retombée et les bonnes relations entre l'Andorre et la France ont permis d'aboutir à cet accord. Les 26 hectares cédés à la principauté vont permettre d'assurer l'approvisionnement du Pas de la Case en eau potable.

Les Andorrans ont désormais le contrôle de la moitié de l'étang des Abeillettes qui fournit cette eau potable.

L'intérêt supérieur entre les deux états a prévalu, même si localement l'accord a du mal à passer. À Porta, on demande des garanties pour que les hectares donnés à l'Andorre restent quand même propriété de la commune. Côté andorran, on estime qu'avec le nouveau tracé, la France a certes cédé des terres, mais elle en aurait aussi récupéré un peu plus loin.

La nouvelle frontière est maintenant officielle sur les cartes. Elle doit par la suite être matérialisée avec la pose de bornes sur le terrain.

Parmi les réactions sur le net on peut lire...

"Tobian" qui fait les comptes en écrivant « Puisque Hollande est co-prince d'Andorre, il s'est enrichi de 13 hectares. A déclarer dans son patrimoine »

Nikolaï lui, se moque : « Mon dieu ! C'est horrible, on a perdu 26 hectares ! Vite ! Hollande démission !!!! »

Enfin, Laziq s’emporte : « Dans un bras de fer portant sur l'eau opposant la France et Andorre, c'est cette dernière qui l'emporte ! Qui l'eût cru ? On aurait pu exploiter cette eau et leur vendre, ou tout simplement concéder à une société mixte ou andorrane l'exploitation tout en conservant le terrain... ben non. »

Partager sur :