Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 18h

"Le Ciel attendra" : un film choc sur la radicalisation des jeunes

le ciel attendra

"Le Ciel attendra" : un film choc sur la radicalisation des jeunes à découvrir ce soir en compagnie de la réalisatrice Marie-Castille Mention-Schaar et de Dounia Bouzar directrice du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam (CPDSI).

    Podcasts :

  • RSS

L'histoire

Sonia, 17 ans, a failli commettre l’irréparable pour «garantir» à sa famille une place au paradis. Mélanie, 16 ans, vit avec sa mère, aime l’école et ses copines, joue du violoncelle et veut changer le monde. Elle tombe amoureuse d’un «prince» sur internet. Elles pourraient s’appeler Anaïs, Manon, Leila ou Clara, et comme elles croiser un jour la route de l’embrigadement… Pourraient-elles en revenir ?

« Le film parle de ce moment tellement fragile qu’est l’adolescence, où l’on a soif de pureté et d’engagement, et où l’on passe si violemment d’un extrême à l’autre, de l’exaltation à la dépression » Marie-Castille Mention-Schaar réalisatrice

le ciel attendra - Aucun(e)
le ciel attendra - guy ferrandis

Pour "Le Ciel attendra", elle a rencontré Dounia Bouzar, directrice du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam (CPDSI), qui dit avoir déradicalisé quelque 1.000 jeunes. Elle l'a suivie pendant trois mois, rencontrant avec elle une trentaine d'adolescents.

"Je ne voulais pas aborder ce sujet en restant à la périphérie. Je voulais pouvoir rencontrer des filles qui racontent ça avec leurs mots, leurs sensations, leur vécu", déclare la cinéaste, qui avait signé en 2014 "Les Héritiers", sur une classe en difficulté qui passe un concours d'Histoire.

"Le Ciel attendra", présenté en avant-première au Club à Grenoble et en salles le 5 octobre, est une œuvre coup de poing sur ces jeunes filles qui décident de rejoindre le groupe Etat islamique, pour "mieux comprendre la radicalisation".

Partager sur :