Toutes les émissions

Le café des artistes : toute l'actualité des spectacles

Du lundi au vendredi à 18h

Michel Belletante, le vibrionnant metteur en scène et directeur du Théâtre de Vienne, ravi de présenter sa nouvelle saison
Michel Belletante, le vibrionnant metteur en scène et directeur du Théâtre de Vienne, ravi de présenter sa nouvelle saison © Radio France - Manuel Houssais

Vienne : le Théâtre municipal fait le pari de l'intelligence

Diffusion du vendredi 15 juin 2018 Durée : 13min

Le Théâtre de Vienne est un petit bijou de théâtre à l’italienne qui poursuit sa reconquête du public sous la dynamique du metteur en scène Michel Belletante. Pleins feux sur la saison 2018/2019.

En un an, le petit bijou de théâtre à l’italienne a retrouvé son public sous la dynamique du metteur en scène rhônalpin Michel Belletante et de l’équipe artistique et technique du Théâtre de Vienne. Ainsi, le nombre d’abonnés a presque doublé, passant de 420 à environ 770.

Corneille 

Après Molière cette année, le théâtre sacrera Corneille la saison prochaine. L’équipe du Théâtre de Vienne emprunte d’ailleurs la célèbre injonction d’Héraclius de Pierre Corneille : « Et choisis, si tu l’oses ! » qui donne le ton de la saison 2018/19. Avec Théâtre et Compagnie, Michel Belletante s’attaquera à Horace en février, pièce qui a rarement été jouée au théâtre, et en tout cas pas dans la région depuis plus d’un demi-siècle. « La seule trace visuelle que j’ai retrouvée à l’INA date de 1962-63 avec la Comédie Française, explique le metteur en scène, avec Christiane Minazzoli dans le rôle de Camille. C’est pourtant dans cette pièce que l’on trouve ces vers fameux : «Rome, l’unique objet de mon ressentiment ! Rome, à qui vient ton bras d’immoler mon amant ! Rome qui t’a vu naître et que ton coeur adore ! Rome enfin que je hais, parce qu’elle t’honore ». Le répertoire et la mythologie continueront à occuper une place privilégiée avec Tirésias en octobre, l’Odyssée... à vapeur en mars, Antigone en avril/mai, Andromaque en mai.

Le nouveau rendez-vous qui sacre l'acteur

Un cycle Hommage à l’Acteur ponctuera la saison. Le plateau du Théâtre de Vienne offre un merveilleux écrin à l’acteur, seul en scène. Dominique Pinon ouvrira ce cycle et la saison les 21 et 22 septembre en récréant L’homme hors de lui. Suivra le 5 octobre, une jeune et belle actrice, Lina el Arabi, qui vient d’obtenir le Globe de Cristal de la meilleure actrice pour son rôle dans Mon Ange, succédant ainsi à Catherine Deneuve. Un intense et beau monologue d’une jeune femme qui devient sniper chez les Kurdes contre Daesh. Puis Caroline Loeb interprètera Françoise Sagan, le 7 décembre, un spectacle renversant sur le « Charmant Petit Monstre », dans lequel la comédienne offre un jeu éblouissant de justesse et de vérité, spectacle nommé aux Molières 2018. L’hommage à l’acteur recevra aussi Jacques Weber, Gilles Defacques, Loïc Corbery, Denis Podalydès et Sandrine Chevalier qui reprend Madame Marguerite qu’avait créé Annie Girardot.

Présentation de saison du Théâtre de Vienne le 6 septembre 2018 à 19h