Le phénomène "Happy"

Le phénomène "Happy"

Émission 

C'est l'histoire d'une simple chanson qui, grâce à quelques coups de pouce et à un clip pas comme les autres, est devenu un vrai phénomène mondial et une ode à la bonne humeur.

Le phénomène Happy est parti d'une chanson interprétée par l'américain Pharrell Williams. A l'origine, la chanson est tirée d'un film : c'est la bande originale du dessin-animé Moi, moche et méchant 2, sorti dans les salles en juin 2013.

Un clip de 24 heures

Entretemps, il y a eu l'été... et deux tubes planétaires auxquels Pharrell Williams apporte sa contribution, Get Lucky de Daft Punk et Blurred Lines de Robin Thicke. Résultat : à la rentrée, Pharrell Williams, plus connu du grand public, ressort Happy avec une nouvelle pochette, et surtout un nouveau clip, conçu par les deux français du collectif We are from L.A.

Ce clip a fait le tour d'Internet à la vitesse de la lumière, et pour cause : il dure 24 heures, tout rond ! Pour le diffuser, un site internet spécial est mis en ligne, 24hoursofhappy.com. Jour et nuit, sur l'écran, se succèdent anonymes et célébrités qui marchent dans la rue et dansent sur l'air de la chanson Happy .

225 versions locales de la chanson

C'est cela qui a donné des idées aux internautes : pas moins de 225 versions du clip ont été tournées partout à travers le monde. A chaque fois le concept est le même : on prend une ville, des habitants qui ont envie d'exposer leur bonne humeur. Il n'y a plus qu'à les faire danser sur l'air de Happy !

Et ça donne la pêche : en France, le clip a été adoapté à Boulogne, Bordeaux, Grenoble, Angers, Toulouse, Dunkerque, etc. Pour la seule ville de Paris, on compte neuf versions différentes. Toutes sont réunies sur un seul et même site.

Et France Bleu 107.1 s'est amusée à reprendre le concept dans les rues de la station, et dans toute la maison de la radio... une bonne occasion pour découvrir les coulisses de votre radio préférée !

Partager sur :