Replay du lundi 22 février 2016

Postuler ou avoir un enfant ?

- Mis à jour le

Naïma a l’opportunité de répondre à une offre d’emploi au sein de sa société mais elle a aussi pris la décision d’avoir un enfant cette année. Comment vivre ce dilemme ?

assistante de direction illustration
assistante de direction illustration © Fotolia - sylv1rob1

La réponse à votre question Naïma dépend en partie de la capacité de votre management direct et de votre DRH – voire du président de l’entreprise - à accepter une telle situation. S’ils sont ouverts au sujet et que vous êtes la femme de la situation il faut vraiment postuler Naïma ! Et cela sans mettre de côté votre souhait d’avoir un enfant. Et le faire avec le maximum de sérénité possible.

« Sans mettre de côté son souhait » ça veut dire quoi ? On l’informe ou pas notre manager ?

Comme toujours, la décision vous appartient - mais je vous suggère d’avancer en deux temps. Aller tout d’abord jusqu'au bout du process de sélection - sans dire quoi que ce soit sur vos intentions qui restent à ce stade du domaine du privé. Ca ne regarde pas votre employeur. Puis - mais seulement à ce moment-là - si l’on vous dit ok pour le poste - les informer de votre situation. Exprimer aussi quel était votre dilemme au moment où vous avez postulé.

Ça risque quand même d’être un peu « rockn’roll » comme situation ! Comment Naïma peut-elle « faire passer la pilule » ?

Une fois que vous avez annoncé la nouvelle. Votre boulot c’est d’être rassurante, apporteuse de solutions, de souplesse sur la façon dont se passerait la période de transition. L'équipe que vous auriez à gérer n'est-elle d’ailleurs pas en grande partie autonome ? Pendant votre future absence, ne pouvez-vous pas déléguer le management quotidien et rester connectée sur les sujets + stratégiques ? C'est vraiment ce discours rassurant Naïma qui pourra faciliter une décision positive et en votre faveur.

Mots clés: