Émissions Toutes les émissions

Le Coach emploi

2min

comment gérer le sujet du salaire lorsque l’on s’est reconverti ?

le lundi 26 octobre 2015
Podcasts : iTunes RSS
collaboration illustration
collaboration illustration © Fotolia - Stocyimages

Gilles Payet répond à Frédéric à qui les recruteurs lui proposent des postes de débutants – avec une rémunération au Smic alors que Frédéric gagnait auparavant 50% de plus.

Votre question Frédéric est au cœur de la grande difficulté des parcours de reconversion. Comment accepter en effet une baisse de salaire de 30 à 60% sous prétexte que l’on débute dans le métier ? Comment accepter de faire le deuil d’un ancien salaire et rester focalisé sur les besoins du marché. Tout projet de reconversion doit intégrer cette phase transitoire où les premiers revenus sont souvent inférieurs à ce que vous gagniez auparavant.

Les recruteurs sont-ils de leur côté frileux pour recruter des personnes en reconversion ?

Globalement oui parce qu’on va penser que vous ne serez pas opérationnel, trop cher, parfois trop vieux et peut-être plus difficile à manager. Mais ces freins classiques – et évidemment souvent injustifiés - dépendent aussi du métier exercé. Si vous êtes sur un secteur en tension, c’est-à-dire avec des difficultés de recrutement – comme dans le BTP ou l’hôtellerie restauration – un recruteur acceptera plus facilement de vous donner votre chance. Idem si vous êtes formateur, l’âge et l’absence d’expérience importent moins car ce qui fera la différence sera votre expertise.

Il reste quand même le frein lié au salaire.

Oui mais sur ce point la balle est dans votre camp. A vous d’être apporteur de projets et d’idées pour occuper et développer le poste. A vous aussi de faire le deuil de votre ancien salaire et de communiquer sur ce sujet dès votre lettre de motivation et votre CV. Avec l’objectif de désamorcer ce point bloquant. Avec le pari de repartir « plus bas » en termes de salaire - mais avec aussi la promesse de progresser rapidement si vous êtes bon dans le poste.