Émissions Toutes les émissions

Le Coach emploi

1min

La timidité: un vrai handicap au travail

le mardi 8 septembre 2015
Podcasts : iTunes RSS
- ricardoferrando

Ce matin Gilles Payet répond à la question de Marion qui habite à Saint-Denis et qui vous a écrit ceci : je suis visiteuse médicale et mon employeur m’a reproché ma trop grande timidité. Que puis-je faire pour m’améliorer ?

Le premier point Marion – pour que vous puissiez progresser - serait de comprendre plus précisément ce que vous reproche votre patron. Il vous a parlé de timidité – de timidité excessive même. De quoi parle-t-il exactement ? Est-ce une impossibilité à décrocher votre téléphone pour prendre des rendez-vous ? Est-ce une difficulté à argumenter pour mettre en avant un produit plutôt qu’un autre ? Est-ce une gêne de votre part dès qu’il faut négocier quelque chose et en particulier un tarif ? Bref identifier ce qu’il vous reproche vous permettra de savoir quelles actions mettre en place pour vous améliorer.

Marion peut-elle demander à son chef une formation ?

Oui cela peut être une bonne idée. Je reprends l’exemple de la difficulté à parler argent ou à négocier. Des formations existent sur le sujet et vous pourriez Marion recueillir plein de bons conseils pour progresser sur le sujet. Et votre patron serait en faute de vous refuser cette formation si précisément il vous reproche de ne pas être suffisamment au niveau. C’est à ça que servent les formations !

Mais parfois la timidité est maladive ?

Oui dans ce cas-là il ne faut pas hésiter à en parler à votre médecin qui saura vous conseiller l’aide d’un psychothérapeute. La timidité se soigne notamment par ce que l’on appelle des thérapies comportementales. Elles consistent à vous faire rejouer certaines situations et d’ancrer en vous des réflexes différents de ceux qui vous posent problème aujourd’hui. Ces techniques ont fait leur preuve, il ne faut donc pas hésiter à consulter.