Toutes les émissions Émissions

Du lundi au vendredi à 16h10

"Un père en colère" de Jean-Sébastien Hongre

un père en colère

Le cri d'un père en colère !

Stéphane, ingénieur, et Nathalie, enseignante, se sont rencontrés au coeur d'une librairie, se sont aimés et très vite installés dans une coquette maison à proximité de Paris pour élever leurs enfants : Fred et Léa. Vingt ans plus tard, les enfants sont devenus deux jeunes adultes. Elevés dans une ville touchée de plein fouet par la crise, ils ont dû s'adapter à la violence croissante de leur environnement et ont choisi de devenir "bourreaux" plutôt que "victimes". Ils ont adopté le rapport de force comme mode de communication. Intervient un drame. Stéphane prend alors la parole à travers un blog et, très vite, devient le porte-drapeau des parents déboussolés. La télé-réalité s'empare de son histoire. Les événements, imprévisibles, s'enchaînent.

Ça pourrait être une histoire vraie, pourtant c'est un roman que vient de publier Jean-Sébastien Hongre. Avec son livre, Un père en colère, il touche du doigt un sujet de société auquel on s'attache un peu, sans toutefois y prêter beaucoup d'attention. L'éducation des enfants et la sauvegarde des valeurs familiales qui sont battues en brèche par une société de consommation toujours plus présente et parfois destructrice.

« Souvent, nous parlons de la révolte des enfants. Cette fois-ci, j'ai voulu montrer la révolte d'un père. Souvent l'on demande aux parents de se taire en se disant que les enfants comprendront plus tard. Ce livre évoque la difficulté d'éduquer des enfants aujourd'hui », explique l'auteur, qui exerce dans l'informatique mais qui écrit depuis une quinzaine d'années. L'histoire de l'ouvrage retrace le parcours d'une famille, et notamment de Stéphane, un père de deux enfants, dont l'épouse enseignante poussée à bout par ses enfants, ses élèves et une société où elle ne trouve aucun soutien, tente de suicider en allant percuter un mur à 120 km/h.

Stéphane ouvre alors un blog : www.unpereencolere.com. Un moyen pour lui de dire sa colère et de tenter de reconstruire sa famille. « Cet ouvrage démontre que jamais la société n'a autant été l'ennemie de l'éducation. Elle met en avant la toute puissance de ceux qui osent tout. La société est devenue violente à tous niveaux », reprend Jean-Sébastien Hongre.

Pour construire son récit, ce dernier s'est appuyé sur des témoignages réels, des rencontres avec des psychologues et des professeurs.

Jean-Sébastien Hongre ne voit pas pourtant tout en noir, donnant quelques notes d'optimisme pour que ce père remonte la pente et retrouve un certain équilibre familial.

 

Partager sur :