Émissions Toutes les émissions

Le conseil forme et bien-être

2min

Le sport après 50 ans

Par le dimanche 4 septembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
Faire du sport après 50 ans
Faire du sport après 50 ans © Maxppp -

Si le pic de forme est entre 20 et 30 ans, il ne faut pas abandonner toute activité physique au-delà.

Certes nos capacités déclinent irréversiblement par paliers car nos cellules ont une durée de vie limitées. Certes, quand elles sont détruites, elles se renouvellent mais de plus en plus difficilement avec l’âge. Est-ce une raison pour tout arrêter ? bien sûr que non ! Il faut juste commencer à apprendre le sens du mot récupération et surtout être à l’écoute de son corps.

Ça veut dire que tout commence par une bonne visite médicale chez un médecin du sport avec un test d’effort et une analyse sanguine. Même pour ceux qui font du sport depuis longtemps.

Les muscles ont besoin d’exercice mais aussi de protéines

Les protéines sont en effet l’aliment, le carburant du muscle et elles sont en plus essentielles dans la récupération post effort.

Il est évidement contreproductif de tomber dans l’excès. Le bon ratio à consommer au quotidien se situe à environ 1g par kilos du poids pour les femmes et 1,2g pour les hommes.

On les trouve sous forme animale dans les laitages, les viandes, les poissons, les œufs... ou végétale dans les oléagineux comme le soja, les pois, le tofu, les algues et les céréales. L’idéal pour les muscles est de consommer les protéines dans les 30 mn qui suivent l’effort.

Les muscles ont leur carburant encore faut-il leur donner de quoi continuer à fabriquer de la matière. Et donc on fait du sport.

Et la bonne nouvelle c’est que vous allez devenir plus endurant en vieillissant. D’où la présence marquée de quinquas sur les marathons ou autres cyclo-sportives. Ce qui veut dire aussi que désormais vous allez devoir adopter des efforts progressifs plutôt que violents.

On commence toujours tranquille, et on se ménage des phases de récupération active 10 mn avant de terminer sa sortie physique. On oublie les efforts violents et on en profite pour découvrir de nouveaux sports, et varier les plaisirs : vélo, natation, trail, marche nordique… Tout ça est excellent et complémentaire.

Petit conseil. Pour garder un peu de volume, intégrez des séances de renforcement musculaire à votre planning. Vous conserverez des muscles en bon état et vous serez plus performants en vélo ou en course à pied.