Replay du mardi 11 mai 2021

L'huile de Jojoba : une panacée pour toutes les peaux !

Que votre peau soit grasse ou sèche, l'huile de Jojoba vous la sublimera ! Catherine Gilette, aromatologue, olfactothérapeute et formatrice en cosmétologie à Tours, nous invite à la découvrir.

Huile de Jojoba
Huile de Jojoba © Getty - Anna Efetova

L'huile de Jojoba est tirée des noix de cet arbuste appelé Jojoba et convient à toutes sortes de peaux pour toutes sortes d'utilisations.

Étymologie : Jojoba dérive de son nom mexicain, chohobba qui désigne un breuvage contenant des extraits de cette plante et utilisé par les sorciers pour prévoir les récoltes. Il est sans aucun doute lui même dérivé de Hohowi, l'arbre étant ainsi nommé par le peuple Hopi.

Botanique et biotope :  Le jojoba est originaire du sud de l'Arizona et de la Californie, ainsi que du nord-ouest du Mexique. Cet arbuste au feuillage persistant, allant jusqu'à 5 m de hauteur, ne craint ni chaud ni froid : il pousse dans le désert où la température descend la nuit entre 5 et O°C et remonte pendant la journée à 45°C. En dépit des conditions extrêmes de son habitat, le jojoba peut atteindre 200 ans d'âge. Comme d'autres plantes se développant en zone semi désertique, le jojoba a une action importante de reforestation. Dans le désert de Sonora il vit en symbiose avec une souris. Les racines du jojoba s'enfouissent en pivotant dans le sol pour aller chercher l'eau dans les couches les plus profondes et assurer ainsi l'ancrage et le stockage des réserves de la plante. Ses racines sont très longues jusqu'à 30m. Ce système radiculaire du jojoba procure également une résistance de la plante face à des conditions de grande sécheresse, à tel point que cette dernière peut résister un an et demi sans apport d'eau.

Intérêts cosmétique : On l'appelle communément huile mais il s'agit bien d'une cire, chimiquement parlant. Elle contient jusqu'à 97% d’esters cireux. Elle est très riche en insaponifiables (50%), ce qui permet aux cellules du derme de fabriquer du collagène. Elle pénètre sans laisser de sensation de gras et permet de rééquilibrer l’acidité de la peau. Ses caractéristiques sont proches du sébum humain, si bien qu’elle s’harmonise avec tous les types de peaux. Elle régularise l’excès de sébum et se montre efficace en cas d’acné. Elle améliore aussi considérablement l’aspect des peaux grasses et mixtes. Elle se révèle utile en cas d’exposition solaire (indice 5) avant et après l’exposition. Elle est nourrissante et adoucissante. On l’utilise aussi pour protéger la peau des bébés. Elle fortifie la chevelure et le cuir chevelu. Elle peut servir de démaquillant. C’est aussi une excellente base pour le massage.

Catherine Gilette est aromatologue, olfactothérapeute et formatrice en cosmétologie à Tours.     Contact : 06 22 24 31 32tou

Mots clés: