Toutes les émissions

Le conseil forme et bien-être

Du lundi au vendredi à 5h12

-

L'e-sport

Un nouveau sport qui se pratique sans quitter son salon et son écran d'ordinateur.

Ça paraît fou mais c'est bien de sport dont il s'agit et d'un sport pratiqué dans le monde entier par des millions de personnes. L'e-sport, car c'est de cela dont il s'agit, est devenu un vrai phénomène de société.

Est-ce vraiment un sport ?

Oui dans le sens où ce sont de vraies compétitions et où des joueurs professionnels s'affrontent en duels ou à plusieurs. Et cette dimension compétitive est la même que celle des sports dits traditionnels.

L'entraînement est intensif, plusieurs heures par jour et il y a des préparateurs mentaux et physiques. On sort des tournois complètement rincé.

C'est vrai que par exemple sur le foot, vous ne courrez pas sur le terrain comme les joueurs mais dans certaines disciplines comme la e-danse où les athlètes doivent reproduire sur une scène les gestes de chorégraphies célèbres, à l'identique, la dépense énergétique est la même que celle de la danse.

Dans cette e-discipline ce n'est pas virtuel mais réel. les qualifications de la coupe du monde e-dance se font en ligne et la finale a eu lieu à Paris le 21 novembre. On mélange le virtuel et le réel dans ce cas.

Et puis à l’heure où l’on se plaint que les jeunes ne pratiquent plus assez d’activité physique, il me semble opportun de les stimuler quel qu’en soit le biais. L’attrait pour eux est indéniable et les avantages sur leur santé aussi.

L’autre point positif est que souvent tout ce monde joue en anglais ce qui favorise l’apprentissage linguistique de nos jeunes de façon très ludique.

Cela doit attirer les convoitises de beaucoup ?

Carrément et du coup les clubs de sport dits classiques ne veulent pas rester sur le bord du e-chemin. Le PSG, Manchester ou encore Valence ont leurs e-joueurs. Et c'est vrai qu'avec des gains de jeu de plus en plus élevés et nombre de viewers c’est-à-dire de personnes les suivants, en constante hausse, il est tout à fait normal que les grandes structures s'y intéressent.

En tout cas l'Etat songe à créer une fédération française de l'e-sport permettant à ceux qui participent à des tournois de bénéficier d'un contrat de travail et d'empocher des primes de jeu, et à l'état de ne pas lui non plus, passer à côté des e-taxes qui seront bien réelles celles ci...