Toutes les émissions

Le conseil forme et bien-être

Du lundi au vendredi à 5h12

© Maxppp -

La cinétose ou naupathie

Diffusion du samedi 11 mars 2017 Durée : 3min

Plus communément appelé Mal des transports.

3 millions de français y sont sensibles. Ce sont surtout les enfants de 2 à 12 ans qui sont touchés et les femmes. Si vous êtes nouveau-né ou âgé vous y échapperez. Si vous êtes un chat ou un chien, vous pourrez l’être…

A cheval pas de nausées, à dos de chameau ou d’éléphant si.

Pourquoi ?

Le mal des transports provient d’un problème de coordination entre 2 sources sensorielles : la vue et l’audition. L’oreille ou plus exactement l’appareil vestibulaire, qui est très sensible aux changements de directions, informe votre cerveau que vous êtes en mouvement alors que vos yeux lui disent le contraire ! Ce décalage est la cause du mal des transports !

Comment l’éviter ?

Essayez de réduire les mouvements de la tête et du corps. Choisissez si possible en avion, en bus ou même en bateau une place au milieu, la place ou il y aura le moins de mouvements. Ayez avec vous un oreiller de voyage pour caler votre tête pendant le déplacement.

Bien sûr, ce n’est pas le moment de lire ni de surfer sur votre téléphone. Fixez votre regard sur quelque chose de stable comme l’horizon sur un bateau ou la ligne blanche du milieu de la route en voiture.

Imposez la doudoune à vos camarades de voyages et prenez l’air régulièrement en ouvrant les fenêtres. Le fait d’avoir trop chaud peut déclencher la nausée. L’anxiété aussi alors on se détend et on respire tranquillement.

Avant le voyage

Surtout pas de café, d’alcool ou de repas lourds avant de prendre la route ou la mer. Evitez aussi le jus d’orange et le lait qui sont indigestes.

Le Gingembre est réputé pour ses vertus anti nausée. Préparez-vous une boisson à base de citron, gingembre et miel et buvez-en par petites gorgées régulièrement pendant le voyage. Personnellement je mange une banane, un biscuit sec mais pas d’aliments trop sucrés qui me sont fatals car je fais partie comme vous des sujets très sensibles aux transports !

L’ail, le persil autour du cou ne vous aideront pas et incommoderont vos proches. Oubliez-les. J’ai testé des lunettes anti mal de mer, j’étais ridicule et leur efficacité n’a pas été réelle.

Il reste les médicaments avec ou sans ordonnance mais attention, ils sont souvent accompagnés de perte de vigilance et d’endormissement… Donc si vous devez conduire, n’en prenez surtout pas, idem si vous êtes enceinte.

Et rassurez-vous, même les hommes de l’air sont touchés ! 50 à 60% des astronautes souffrent du mal de l’espace. Mais malgré cela, ils continuent à faire de magnifiques selfies et photos. Merci Thomas Pesquet !