Toutes les émissions

Le conseil forme et bien-être

Du lundi au vendredi à 5h12

-

Le sport

Diffusion du dimanche 27 mai 2018 Durée : 4min

Oui mais au travail…

Le fléau, c’est la sédentarité. Elle tue au moins autant que le tabagisme, alors que plus d'un Français sur deux ne pratique pas, ou plus d'activité physique et sportive.

Dix millions de personnes sont touchées par des pathologies de longue durée pouvant être liées à ce manque de pratique. Alors les entreprises, stimulées aussi par les mutuelles, commencent à faire bouger leurs salariés. Notre ministre des sports, la championne Olympique Laura Flessel, a d’ailleurs déclaré l’inactivité comme enjeu de santé publique.

Vous me direz, oui mais si les entreprises font cela ce n’est pas uniquement pour notre bien être. Et  bien oui et non car indirectement notre bien-être améliorera leur productivité. Selon une étude de Goodwill Management, en collaboration avec le Comité national olympique et sportif français :"un collaborateur sédentaire qui se met à la pratique d'une APS améliore sa productivité de 6 % à 9 %". On comprend donc mieux l’intérêt des entreprises pour le sport…

Dans la série des bienfaits, on sait aussi qu’un salarié bien dans ses baskets aura un taux d’absentéisme moindre sans compter évidement qu’un corps affuté, c’est aussi un esprit alerte et une acuité renforcée !

La pratique

Tout dépend du patron. Il est clair que selon la taille de l’entreprise, c’est plus ou moins simple à mettre en place ? Au départ,  ce sont les start up qui ont initié la tendance avec des activités de team building et des ateliers sportifs. Certains patrons, sportifs à la base, organisent des matchs de foot en salle, des sorties running avec les collaborateurs ou inscrivent leurs salariés demandeurs à des marathons ou des triathlons…

La nouvelle marotte, c’est le yoga qui est proposé au bureau avec un yogi qui se déplace au bureau à l’heure de la pause déjeuner. Pour les entreprises adeptes de cette nouvelle activité bien être, le yoga permet de retrouver, voire de développer calme, concentration et patience. Il semble d’ailleurs que les effets sur les salariés soient visibles très vites. 

Certaines entreprises vont même plus loin et offrent à leurs collaborateurs de précieuses minutes de sommeil avec des salles de siestes ou masque sur les yeux pendant lesquels vous pourrez prendre les 20 minutes nécessaires. Une sieste de récupération très efficace, la même que celle que les pilotes de lignes ou les navigateurs s’octroient pour être au top : la fameuse NAP !

Les américains eux vont jusqu’à offrir un bonus à leurs salariés qui acceptent d’installer une appli qui enregistre leur activité sportive et leur sommeil. Une prime pour chaque heure de sport et nuit de sommeil complète leur est attribuée. 17 centimes par KM de marche, 1€70 par KM à vélo et la même chose pour une nuit de sommeil. Le tout plafonné à 200 dollars par mois… 

Sans aller jusque-là, il faut  motiver ses troupes au sport. Certaines entreprises proposent des réductions pour les inscriptions aux salles de sport, certaines installent des douches pour les fondus de running à la pause déjeuner ou le matin… Bref vous l’avez compris, c’est à la carte et un peu au petit bonheur la chance.

L’idéal serait que les entreprises proposent une activité et surtout le temps qui va avec… et peut être même réinventée le temps de travail pour y inclure une activité physique qui je le rappelle sera bénéfique à l’entreprise au final. 3 ans d’espérance de vie gagnée en moyenne pour la pratique régulière d’une activité physique, repoussant de 6 ans l’âge de la dépendance… A méditer