Toutes les émissions

Le conseil forme et bien-être

Du lundi au vendredi à 5h12

© Getty -

Les étirements

Diffusion du samedi 11 novembre 2017 Durée : 2min

A faire ou pas ?

Quand on était petits, notre professeur d’EPS nous parlait toujours des étirements après les séances. Mais il faut avouer que nous sommes peu nombreux à les faire vraiment ces étirements… Mais sont-ils vraiment recommandés et sont-ils surtout bénéfiques ?

.

Les étirements contribuent à nous assouplir et réduisent le risque de blessures c’est évident, mais plus vous êtes actifs, plus vous devrez faire des séances d’étirements longues…

.

Après le sport

En fait, les vrais étirements profonds ne sont plus d’actualité.

.

Pendant une activité physique, surtout si elle a été intense, vos fibres musculaires ont été un peu malmenées et vos muscles et leur enveloppe ont donc des micros lésions. Et faire des étirements longs et intenses, ne va non seulement pas les réduire mais au contraire risque de les augmenter. Ils ne diminuent pas du tout les courbatures.

.

Vous pouvez néanmoins en faire mais ultra light et surtout sans à-coups par courtes répétitions d’environs 10 secondes. Cela relâchera la tension de vos muscles et votre récupération n’en sera que meilleure.

.

Avant le sport

On n’en fait surtout pas. Sachez d’ailleurs que quasi tous les sportifs de haut niveau ont arrêté de s’étirer avant l’entrainement. Alors pourquoi vous encore ?

.

Pourquoi ? Les étirements prolongés privent les muscles d’arrivée de sang frais et bien oxygéné, car vous obturez les vaisseaux qui traversent le muscle et avouer que c’est tout le contraire que l’on recherche en pré-activité.

.

Les tendons, eux, sont constitués de fibres en spirales ou en chevrons. Lorsque vous restez en position d’étirement, vous détendez votre ressort, vous étalez vos fibres, vous gagnez en longueur mais vous perdez en élasticité, ce qui est ballot vous en conviendrez.

.

Le docteur Stéphane Cascua, dans santé sport Mag, va même plus loin et nous dit que sur 600 marathoniens, ceux qui s’étirent ont un risque de blessure accrue de 35%.

.

Si vous pratiquez un sport imposant de grands gestes, une préparation à l’exercice s’impose. À l’occasion de l’échauffement vous devez peu à peu augmenter l’amplitude de vos mouvements. Et si vous avez vraiment envie de vous étirer, faites le hors entrainement et au calme sur un joli tapis.