Émissions Toutes les émissions

Le conseil forme et bien-être

Du lundi au vendredi à 5h12

2min

Le chauffage

Par le dimanche 29 janvier 2017
Podcasts : iTunes RSS
© Maxppp -

Electrique, au bois, d’appoint… On fait le point

8 millions de ménages, soit 30% de la population, sont chauffés à l'électricité, et c’est une spécificité française. L’électrique concerne une majorité de logements mal isolés construits avant 1975, ce qui rend la consommation française d'électricité très sensible aux variations de températures. Ainsi, en hiver, un degré de moins entraîne un surplus de consommation de 2.300 mégawatts (MW). Il est donc urgent de favoriser la rénovation thermique des logements !

Les cheminées

Ce n’est pas sans danger pour vous et pour les autres.

Explication : Les cellules qui tapissent l’intérieur des poumons et de la trachée sont abimées chez les personnes exposées en permanence à la fumée du bois de chauffage. Et puis, la probabilité de souffrir d’allergie au pollen, de rhinite allergique et d’asthme augmente chez les adolescents dont la maison est chauffée au bois.

Bien sûr selon les cheminées et les poêles, le risque n’est pas le même.

Un feu ouvert sous une cheminée mal ramonée, dans une maison que l’on n’aère pas suffisamment, va faire des dégâts. Un poêle à bois fermé bien entretenu, ou une cheminée à foyer fermé ramonée chaque année, dans lesquels la combustion est de bonne qualité avec un combustible sec et propre, verra ses quantités de particules fines émises, à l’intérieur, non seulement moins importantes, mais aussi moins nocives.

Pour les autres, brûler du bois dégage, comme toute combustion, des composés qui peuvent être néfastes si l’atmosphère en contient trop : composés organiques volatils, particules fines, oxydes d’azote, etc.

Là aussi il faut que le bois soit sec, que la température soit très élevée, et si vous le pouvez, observez votre fumée au-dessus de la maison. Si elle est foncée, c’est mauvais signe et cela veut dire que vous devriez faire ramoner votre cheminée ou entretenir votre poêle. Et puis un poêle ça se change aussi. Ça ne dure pas une vie, ça évolue.

Les anciens poêles à bois rejettent 40 à 80g de fumée par heure quand les nouveaux appareils, n’en produisent que 2 à 5g. Un poêle à bois non certifié émet autant de particules fines en neuf heures d’utilisation qu’une voiture qui parcourt 18.000 km dans une année.

Le chauffage d’appoint

Electrique, à eau, au pétrole ou à gaz, il n’est pas sans danger non plus sur la santé : maladies respiratoires, asthme, Intoxication dû aux appareils de type "poêle à pétrole" qui n'ont pas de sortie des cheminées à l'extérieur.

Augmentation de l'humidité, apparition de salpêtres et de mauvaises odeurs, accumulation de polluants dans l'air, sans compter les risques élevés de brûlures et d'incendies… Si possible installez un détecteur de monoxyde de carbone à proximité de votre chauffage au gaz ou au pétrole afin d’éviter les intoxications de nuit.

En résumé il n’existe pas de chauffage idéal mais la clef c’est de bien isoler les logements afin d’avoir à chauffer le moins possible.