Replay du samedi 24 juin 2017

Nathalie Simon revient sur son passé de sportive de haut niveau

Nathalie Simon nous raconte ses aventures
Nathalie Simon nous raconte ses aventures © Maxppp -

Aujourd'hui Nathalie Simon revient sur son passé de sportive de haut niveau :

"Dans ma vie de windsurfeuse Il n’y a pas eu que la compétition mais aussi un peu d’aventure ! C’est chouette l'aventure ça fait monter l'adrénaline et ça fait sortir de sa zone de confort."

Une anecdote?

"Je vais vous en raconter une qui m’a marqué. En 1985 Wind Magazine m’a demandé d’aller naviguer sur le Rio Negro et l’Amazone. Pour faire de belles images à la jonction des eaux. J’ai bien sur dit oui sans hésiter…"

Mais pourquoi des photos ?

"Parce qu’a la jonction de ces deux fleuves l’eau ne se mélange pas tout de suite il lui faut plusieurs de kms. Le rio negro est d’une belle couleur sombre avec un débit très lent alors que l’Amazone est de couleur presque rouge avec un fort débit qui brasse les boues qui la borde... un peu comme de l’ocre, et oui c’est très beau ! Le dépaysement fut total et sur l’eau je n’en menais pas large. Vous savez pourquoi ? parce que c’est une région où la nature est hostile…ou les moustiques empalent, ou les mygales sont nombreuses et ou les poissons vedettes …ce sont les piranhas".

Les piranhas , ceux à la grande gueules et aux nombreuses dents?

"Oui ...Et moi sur ma planche donc, sans beaucoup de vent, j’y pensais tout le temps aux piranhas ! Chaque fois que je tombais à l’eau en fait ! Et hop, je remontais un quart de seconde plus tard ! Une fois, un local m’a expliqué que le plus simple pour attraper un piranha c’était d’attraper d’abord un jeune alligator de le dépecer et le plonger dans l’eau du fleuve ! Et puis j’ai assisté à une pêche à la dynamite par des pêcheurs ayant abusé de la boisson alcoolisée qu’ils se distillaient eux même… ils ont jeté le bâton de dynamite vers moi et j’ai failli plonger à l’eau… l’idée des piranhas m’a retenu…expérience à la fois un peu effrayante mais quelle aventure !"

Pourquoi nous raconter cela ?

"Parce que J’ai découvert pendant ce voyage que j’adorais cela, la découverte de l’inconnu et des autres. Que ce bond dans un univers un peu hostile (et redouté) me permettait de prendre confiance en moi."

Et donc un message?

"Un message très simple : ce dépassement de soi, chacun d'entre nous peut l'atteindre il suffit de placer le curseur à son niveau. Une color run, un Mud day, un raid des amazones, un marathon...bref ce qui vous permet d'aller un petit peu plus loin. Qui va vous rendre fière de vous et changer un peu le regard des autres... une forme de respect... Qui n'est pas désagréable non ?"

Mots clés: