Émissions Toutes les émissions

Le samedi à 6h53 et 12h55 et le dimanche à 12h55

On se met au vélo

Le conseil forme et bien-être du dimanche 9 octobre 2016

Par

Le temps est à la petite reine…

On se met au vélo

Le vélo, en plus d’être un moyen de locomotion, est une véritable alternative à la voiture. Il vous permettra de garder un souffle de jeunes et de belles jambes galbées à souhait tout au long de l’année.

Un sport non-traumatisant

Le vélo est ce qu’on appelle un sport porté : pas d’à-coups avec le sol, pas de traumatismes pour vos articulations et pour votre dos.

Si vous êtes en surpoids il fait partie des activités sportives que vous pourrez pratiquer sans risque de vous blesser. Il vous offrira même la possibilité de faire de belles sorties le Week-end entre copains ou en famille.

Et puis le vélo, comme nombre de sports d’endurance, vous permet de secréter vos hormones du bonheur, les fameuses endorphines qui vous laisseront apaisé et détendu après votre escapade à 2 roues.

Dangereux ?

Statistiquement parlant, le cycliste des villes est moins en danger que le cycliste des champs. L’important est surtout d’être vu, donc d’avoir des lumières, de pourquoi pas, mettre le gilet jaune, de respecter les couloirs réservés, de respecter les feux les stop, d’avoir une sonnette… Bref, d’être tout le temps vigilant, de ne pas rouler casque aux oreilles car le danger se signale souvent au bruit, de faire attention à l’angle mort, de faire attention tout court…

Des stages pour apprendre à rouler

Pour ceux qui ne savent pas faire du vélo ou qui ont peur, il existe des stages pour apprendre à rouler ou pour se remettre en selle après de longues années sans pratique.

Les vélos-écoles les plus répandues font partie de la fédération des usagers de la bicyclette. Les séances durent environs 2h entre adultes, l’idée n’étant pas de vous mettre en compétition avec un jeune cador de 10 ans qui vous narguera très vite…

En général vous commencez dans un lieu sécurisé comme une cour d’école ou un parking, avec un vélo trop petit pour que vos pieds touchent facilement le sol.

Et puis à chaque étape franchie, et vous verrez ça va vite, on monte la difficulté d’un cran.

La majorité des élèves sont des femmes entre 18 et 70 ans, et les cours sont bondés. Apprendre le vélo après l’enfance vous donnera confiance en vous et vous permettra de rajouter une corde à l’arc de votre autonomie !

Partager sur :