Replay du mercredi 17 février 2021

Comment obtenir une production en agriculture permacole ?

Après avoir mis en place quelques préceptes du jardin permacole, nous voyons ici comment réfléchir aux moyens à mettre en oeuvre pour réussir à se nourrir grâce à ses propres cultures. Les conseils de Simon Ladouce, concepteur et formateur en design permacole à Tauxigny vont nous aider à y parvenir.

En voilà une belle production potagère !
En voilà une belle production potagère ! © Getty - Dougal Waters

Une fois que nous avons bien observé notre jardin, appris à connaître les plantes qui y poussent spontanément, que nous avons dessiné les différentes zones, compris comment collecter et stocker les différentes énergies (comme l'eau par exemple ), mis en place des effets de bordures en variant les microclimats grâce à diverses plantations, nous voyons ici comment obtenir une production au jardin afin que ce dernier devienne nourricier.
Encore une fois, il va falloir réfléchir à la production que l'on souhaite. Que voulez-vous manger cet été ? L'hiver prochain ? Et votre surface est-elle en adéquation avec ce que vous voulez produire ? Disposez-vous également de suffisamment de temps ?
L'un des grands conseils que nous livre ici Simon Ladouce est d'y aller pas à pas afin de ne pas se trouver submergé par trop de travail et de se dégoûter ou pire, de laisser tomber. c'est le moment de penser aux semences et si vous vous y prenez bien, l'an prochain, c'est de vos semences, qui se seront adaptées à votre jardin,  que vous aurez la fierté de tirer votre production potagère.

La permaculture, tout le monde en parle mais on ne sait pas toujours bien à quoi cela correspond, sachant que ses principes s’appliquent à tous les domaines de la société humaine. Inspirée par le modèle d'agriculture naturelle de l'agriculteur japonais Masanobu Fukuoka (1913-2008),”ce concept a été théorisé dans les années 1970 par les Australiens Bill Mollison (biologiste) et David Holmgren (essayiste). Le terme « permaculture » signifiait initialement « culture permanente » puis avec le temps il a été étendu pour signifier « culture de ce qui est permanent dans le sens (sociologique) de pérenne ou viable ». L'éthique de la permaculture peut être résumée ainsi : 

  • Prendre soin de la nature (les sols, les forêts, l’eau et l'air) 
  • Prendre soin de l’humain (soi-même, la communauté et les générations futures) 
  • Partager équitablement, limiter la consommation et la reproduction et partager le surplus. “ (source : wikipédia) 

Ici, nous vous donnons les moyens de comprendre et mettre en application les fameux principes permacoles afin que votre jardin devienne un lieu de vie foisonnante, un écosystème à part entière, que votre potager soit nourricier tout au long de l’année sans pour autant travailler d’arrache-pied du moins, une fois quelques petites choses mises en place.  

Simon Ladouce est concepteur et formateur en design permacole installé à Tauxigny.
Contact : 06 59 88 48 06 

Mots clés: