Replay du vendredi 28 mai 2021

Comment utiliser et valoriser les ressources renouvelables au jardin ?

Au jardin permacole, rien ne se perd, tout se transforme ! Comment ? Ecoutez les conseils de Simon Ladouce, concepteur et formateur en design permacole à Tauxigny.

Un ou des récupérateurs d'eau au jardin : c'est la base !
Un ou des récupérateurs d'eau au jardin : c'est la base ! © Getty - Leon Harris

S'il existe un lieu où tout est possible, c'est bien le jardin !
Il est tout à fait possible d'utiliser et de valoriser toutes les ressources renouvelables du jardin ou des alentours, c'est un grand principe de la permaculture au jardin.
Par exemple, en ce qui concerne le paillage, vous avez peut-être pu observer que tous les ans, une faucheuse passe faucher les bordures de la route alors, si je prends 2 heures pour aller ratisser et récupérer ce paillage qui est du coup cadeau !
En ce qui concerne l'eau, il est important de la capter lorsqu'elle tombe. N'hésitez pas à vous munir d'un pluviomètre pour mesurer ce qui tombe d'eau. Aérez votre sol avec une grelinette et paillez-le pour qu'elle puisse s'infiltrer le mieux possible.
Lors des périodes chaudes, essayez de couvrir à 2 mètres de haut pour que l'eau ne puisse pas s'évaporer de trop et pour que vous puissiez passer dessous. Cette technique vient du Maroc où toutes les cultures sont cachées car il y a trop de soleil et cela nécessiterait beaucoup trop d'apports en eau.
Vous pouvez par exemple couvrir les piquets avec des voiles d'ombrage ou des canisses lorsque le soleil tape trop fort.

La permaculture, tout le monde en parle mais on ne sait pas toujours bien à quoi cela correspond, sachant que ses principes s’appliquent à tous les domaines de la société humaine. Inspirée par le modèle d'agriculture naturelle de l'agriculteur japonais Masanobu Fukuoka (1913-2008),”ce concept a été théorisé dans les années 1970 par les Australiens Bill Mollison (biologiste) et David Holmgren (essayiste). Le terme « permaculture » signifiait initialement « culture permanente » puis avec le temps il a été étendu pour signifier « culture de ce qui est permanent dans le sens (sociologique) de pérenne ou viable ». L'éthique de la permaculture peut être résumée ainsi : 

  • Prendre soin de la nature (les sols, les forêts, l’eau et l'air) 
  • Prendre soin de l’humain (soi-même, la communauté et les générations futures) 
  • Partager équitablement, limiter la consommation et la reproduction et partager le surplus. “ (source : wikipédia) 

Ici, nous vous donnons les moyens de comprendre et mettre en application les fameux principes permacoles afin que votre jardin devienne un lieu de vie foisonnante, un écosystème à part entière, que votre potager soit nourricier tout au long de l’année sans pour autant travailler d’arrache-pied du moins, une fois quelques petites choses mises en place.  

Simon Ladouce est concepteur et formateur en design permacole installé à Tauxigny.
Contact : 06 59 88 48 06 

Mots clés: