Le conseil jardin

Du lundi au vendredi à 10h44

Découvrons les livres au jardin !
Découvrons les livres au jardin ! © Getty - Suwannar Kawila / EyeEm

La sélection du libraire au jardin !

Diffusion du vendredi 17 janvier 2020 Durée : 3min

Les coups de coeur d'Alain Renouf, libraire à la librairie Lire au jardin à Tours

Deux coups de coeur de notre libraire dans cette chronique ! 

Alain Renouf est libraire spécialisé dans le jardin à la librairie "Lire au jardin" à Tours nous dit ce qui lui a plu dans ces deux livres (ci-dessous) qu'il nous invite à découvrir.  Au programme : une BD  qui met les choses au point avec humour et un petit guide tout simple pour être capable d'identifier les plantes sauvages qui poussent toutes seules même en ville !

Alain Renouf est également co-auteur du livre "Le nom du monde est jardin" récemment paru aux éditions Rue de l'échiquier où il développe avec Patrick Genty une conception du jardin nourricier issue de leurs différentes observations. 

A lire si vous souhaitez aller plus loin dans cette démarche. 

Pour toute info sur la librairie et son programme d’animations, c’est ici ! 

- En route vers l'extinction finale !Et si on misait plutôt sur la biodiversité ? de Gilles Macagno aux Editions Delachaux et Niestlé.

"La biodiversité, c'est entre 2 et 50 millions d'espèces. Si on en découvre tous les jours, il en disparaît aussi énormément, à une vitesse alarmante par rapport aux extinctions qui ont eu lieu à l’échelle des temps géologiques.
Chasse et pêche ultra-performantes, agriculture intensive, domestication, urbanisation, pollution, réchauffement climatique, surpopulation : quelle est notre responsabilité d’être humain ? Et que faire ? Protéger ? Sanctuariser ? Reconstituer ? En tout cas, il ne faut pas regarder ailleurs, et c’est ce que propose de faire En Route vers l’extinction finale !, pour informer sans perdre le sens de l’humour." (4ème de couverture)

- Sauvages de ma rue de Nathalie Machon aux éditions Le Passage

"Sauvages de ma rue présente les plantes sauvages les plus répandues dans les espaces publics des villes et villages de France. Chaque espèce est décrite d’une façon claire, sans terme technique afin que tout citadin, sans aucune formation en botanique, puisse apprendre à identifier celles qui poussent dans son environnement immédiat. Les descriptions sont toutes assorties de photographies. En outre, désinformations sont fournies sur l’écologie de ces espèces (les endroits où on les trouve préférentiellement) ainsi que les usages alimentaires ou médicinaux qu’elles peuvent avoir. Il est surprenant de constater à quel point ces plantes, considérées pour la plupart comme des « mauvaises herbes », possèdent des vertus oubliées.

Les plantes, et particulièrement les plantes sauvages, à travers les services qu’elles rendent, sont indispensables à la vie des citadins : elles tempèrent les îlots de chaleur, elles aident à la dépollution de l’air et de l’eau, à la détoxification des sols, elles constituent le milieu de vie de nombreux animaux (oiseaux, papillons, abeilles)… En conséquence, de la qualité de la flore des villes dépend la qualité de vie des citadins, leur bien-être et même leur santé. Pourtant, les plantes sauvages qui peuplent nos cités restent méconnues.

Cet ouvrage, richement illustré, constitue un catalogue de référence unique qui permettra aux citadins de reconnaître les plantes qu’ils croisent quotidiennement dans leur rue, autour des pieds d’arbres, sur les trottoirs, dans les pelouses.

Il donnera également aux lecteurs intéressés la possibilité de participer à l’inventaire de la flore des villes organisée par le Muséum national d’Histoire naturelle et l’association Tela Botanica, dans le cadre du projet « Vigie-Nature ».

Le guide Sauvages de ma rue s’inscrit dans un programme « Vigie-Nature », qui s’appuie sur des observateurs volontaires pour récolter des données sur la biodiversité près de chez eux.

À l’aide du guide, le lecteur sera ainsi invité à identifier les plantes sauvages de sa rue et à envoyer les données qu’il aura récoltées sur un site internet dédié à cet effet : sauvagesdemarue.mnhn.fr. Il aura ainsi la possibilité de participer à un programme qui aidera à répondre aux questions suivantes : comment les plantes sauvages sont-elles réparties dans les villes ? Comment cohabitent-elles les unes avec les autres ? Quel est l’effet des méthodes de gestion sur leur répartition ? L’abandon de l’utilisation de produits chimiques par les villes a-t-il un effet positif sur ces espèces, et au bout de combien de temps ? Quel est l’impact des changements climatiques ? et bien d’autres questions encore, à la pointe de la recherche en écologie urbaine."(4ème de couverture)