Replay du vendredi 26 mars 2021

Les coccinelles : portrait d'un sympathique coléoptère aux multiples visages

- Mis à jour le

Les coccinelles, amies précieuses du jardinier, ne sont pas celles que vous croyez ! Découvrons-les ici avec Arnaud Ville, photographe et entomologiste à Tours, auteur du livre "Les jardiniers invisibles" aux éditions du Rouergue.

La coccinelle à 7 points (Coccinella Semptempunctata)
La coccinelle à 7 points (Coccinella Semptempunctata) - @Arnaud Ville

C'est le Printemps, le temps des jours longs, des températures qui remontent et c'est maintenant que vous les voyez apparaître de derrière les volets, les poutres, les greniers ou même quitter les feuilles des arbres où elles ont hiberné. Au réveil, les coccinelles ont faim bien sûr et elles vont avoir d'autant plus besoin de nourriture que la saison de reproduction va commencer. Les femelles vont pondre plusieurs centaines d’œufs de couleur jaune clair sur la partie inférieure des feuilles des plantes qui accueillent des colonies de pucerons. 3 à 5 jours après la ponte, les larves naissent et commencent à se nourrir de leurs proies. Les larves muent en général 3 fois avant d’atteindre le stade de nymphe. Ce stade dure environ 8 jours puis la coccinelle adulte émerge. Au bout d’un mois l’adulte sera en capacité de se reproduire.
Attention, nous savons peu à quoi ressemble une larve de coccinelle alors surtout, ne les détruisez quand vous voyez cet insecte ci-dessous !

Larve de coccinelle à 7 points dévorant un puceron peu avant sa nymphose (métamorphose en adulte)
Larve de coccinelle à 7 points dévorant un puceron peu avant sa nymphose (métamorphose en adulte) - @Arnaud Ville

Les coccinelles sont en majorité carnivores et qu'elles soient à l'état de larve ou adultes, elles se régalent de pucerons, de cochenilles et tous les insectes peu rapides qu'elles peuvent attraper. Il existe aussi des coccinelles végétariennes et amatrices de champignons, celles-ci se régalent notamment du fameux oïdium, ce champignon encore appelé pourriture blanche.

Il existe environ 6000 espèces différentes de coccinelles dans le monde, 100 à 120 espèces en France, ce que nous savons assez peu car nous connaissons surtout la coccinelle à 7 points (rouge avec des points noirs) qu'on surnomme la "Bête à Bon Dieu" car depuis le Moyen-Age, elle est perçue comme un porte-bonheur. Par contre, sa voracité en fait l'ennemie Numéro 1 des pucerons et cochenilles.
Les coccinelles les plus nombreuses sont, la plupart du temps, peu visibles et repérables car elles mesurent en majorité moins de 5 millimètres et leurs larves ressemblent plutôt à des cochenilles. Pour autant, elles font elles aussi leur travail à leur mesure ! D'autres insectes ressemblent fortement à des coccinelles mais n'en sont pas. Les antennes des coccinelles, très caractéristiques, sont le moyen de les reconnaître mais il faut pour cela, les regarder à la loupe !
A l'état adulte, grâce à leurs couleurs synonymes de toxicité, les coccinelles ont peu de prédateurs. 

Arnaud Ville est un photographe et entomologiste Tourangeau, auteur de "Les jardiniers invisibles", un beau livre qui vient tout juste de paraître aux Editions du Rouergue, avec des photos qui ne vous feront plus jamais voir les insectes de la même façon.