Toutes les émissions

Le conseil santé

Du lundi au vendredi à 05h42

© Maxppp -

Le mal des transports

Diffusion du lundi 2 avril 2018 Durée : 2min

Pas de panique

On appelle ça la cinétose. Le mal des transports touche plus de 3 millions de personnes en France. Il parait que les femmes et les enfants y sont plus sensibles. 

C’est en mer sans surprise que le malaise est le plus palpable, puis en voiture et enfin en avion, On apprend aussi et ça va surement vous faire rire qu’à cheval on ne sent rien mais qu’à dos de chameau ou d’éléphant les troubles apparaissent.

Les raisons

Ce malaise est dû à un trouble entre la perception visuelle et le système vestibulaire comme on l’appelle contenu dans l'oreille interne. Cet organe est le système sensoriel qui va percevoir tous les mouvements et toutes les orientations par rapport à la verticale. Pendant un trajet, il va percevoir rapidement les balancements, les roulis, les ralentissements et les accélérations du moyen de transport. Des informations qui sont alors transmises au cerveau. 

Dans le même temps nos yeux et nos muscles vont envoyer d’autres infos au cerveau sur la position fixe de notre corps dans l’espace, mais moins rapidement que le système vestibulaire. Et à cause de ce délai, le cerveau va recevoir des informations contradictoires en peu de temps, qu'il ne va pas parvenir à traiter et intégrer correctement. D'où le trouble. 

Au début, on se sent pas bien, puis on peut avoir des nausées, et cela peut aller (mais c’est rare) jusqu’à un syndrome syncopal.

Des solutions ?

Le premier conseil est de ne pas voyager le ventre vide, mais attention à ne pas trop manger non plus. Evitez l’alcool et les aliments gras. Buvez sucré de temps en temps pendant le voyage, évitez les atmosphères confinées et ouvrez un peu la fenêtre.

Si vous êtes en plein malaise, allongez-vous et soulevez un peu vos jambes. Il existe des traitements à prendre avant le voyage notamment homéopathiques qui vous aideront à passer le cap, et dites-vous que ce n’est pas parce que vous avez le mal des transports une fois que ce le sera la fois suivante