Toutes les émissions

Le conseil santé

Du lundi au vendredi à 05h42

-

Le chewing-gum

Diffusion du lundi 11 juin 2018 Durée : 2min

Pour ou contre ?

Ça nous est tous arrivé d’en mâcher, pour le plaisir, pour sentir bon de la bouche, pour nous empêcher de fumer, pour gérer le stress ou pour combler une petite faim. Mais avec toujours cette ambiguïté. C’est bien ou ce n’est pas bien le chewing gum ?

Les ingrédients

On en comptabilise 5. La base de gomme déjà qui cache des produits qu’on aimerait mieux ne pas connaitre… comme le pétrole, la glycérine, l’acide stéarique ou encore le latex

Il y a ensuite les arômes, les colorants, les conservateurs et les édulcorants. 95% des chewing gums en France étant d’ailleurs sans sucre. Mais pas sans danger avec toutes les réserves sur les édulcorants artificiels… Certains avancent aussi que le chewing gum peut perturber la digestion. On salive, on avale, et on avale aussi de l’air en grande quantité ce qui provoque des ballonnements et des flatulences et accentuerait même le syndrome du côlon irritable… 

Et puis si vous êtes trop accro au chewing vous allez mâcher mâcher mâcher avec une pression énorme sur les muscles de la mâchoire et de l’articulation de la bouche. Avec des risques de maux de tête, des douleurs aux oreilles ou aux dents.

Les mérites du chewing gum 

Si on n’est pas trop regardant sur la composition du chewing-gum il a des atouts. L’union française de santé bucco-dentaire préconise même de mâcher un chewing-gum sans sucre pendant 20 min après le repas, afin d’activer la salive qui va aider à éliminer en partie la plaque dentaire. En partie. Rien ne vaut un vrai brossage de dents.

Le fait de saliver va également aider à diminuer l’acidité dans l’estomac, c’est parfait pour ceux qui ont l’estomac fragile. Et puis on le voit aussi comme un anti-stress, le fait de mâcher, ça permet de relâcher la tension et on se sent donc plus zen. 

Pour le cerveau

Sur les côtés positifs ont peut aussi noter une amélioration significative de l’haleine, moins de fringale aussi, et il fait du bien au cerveau ! 

En fait en mâchant, l’afflux sanguin vers le cerveau augmente de 25 à 40%. Plus de sang vers le cerveau c’est donc une meilleure oxygénation, et donc une meilleure efficacité du cerveau. 

C’est comme tout en fait, bien choisi, et avec modération le chewing gum n’est pas mauvais pour la santé. Mais avec excès, il peut le devenir…