Émissions Toutes les émissions

Le conseil santé

Du lundi au vendredi à 05h42

2min

L’IMC

Par le mardi 13 décembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
Vanessa Lambert
Vanessa Lambert © Radio France - Christophe Abramowitz

L’indice de masse corporelle

IMC. On voit ces 3 lettres partout, sur tous les sites dans les magazines, et on peut même le calculer nous-même sur des tas de site. En fait c’est un indicateur pour évaluer notre corpulence mais aussi les risques pour la santé liés au surpoids ou à la maigreur.

L’IMC prend en compte le poids et la taille. Faire 90 kg si on mesure 1m55, c’est pas pareil que si on en fait 1m90.

Le calcul

On divise le poids par la taille au carré. Vous faites imaginons 1m64 pour 62 kilos. Le calcul est : 62 divisé par 1,64 fois 2. Votre IMC est de 23,05kg par mètre carré.

Apres, à vous de regarder où vous vous situez. Un IMC a moins de 16,5 est signe de dénutrition, de 16,5 à 18,5 on parle de maigreur, de 18,5 à 25 on est sur la corpulence normale, entre 25 et 30 on parle de surpoids, de 30 à 35 d’obésité modérée, de 35 à 40 d’obésité sévère et enfin avec un IMC a plus de 40 on parle d’obésité morbide ou massive.

Valable pour tous ?

Cette notion d’IMC est mondialement reconnue, validée par l’Organisation mondiale de la santé mais elle peut faire grincer des dents certains sceptiques car elle ne tient compte ni de l’âge, ni du sexe, ni du poids des os et des muscles.

Par exemple une personne lourde, massive mais toute en muscle aura un IMC très élevé malgré une masse graisseuse réduite. Du coup, il faut prendre ces chiffres avec un peu de recul et surtout les commentaires qui vont avec.

Du coup, d’autres méthodes sont plus fiables comme par exemple le cas du calcul du tour de taille. Je vais vous épargner les chiffres mais ce n’est pas par hasard que les nutritionnistes et les coachs sportifs emploient encore cette méthode avec un bon vieux mètre de couturière