Toutes les émissions

Le conseil santé

Du lundi au vendredi à 05h42

-

Le baby blues

Diffusion du mercredi 22 novembre 2017 Durée : 2min

Un sujet encore pas mal tabou

Beaucoup de mamans n'osent pas en parler parce qu'elles culpabilisent. Elles devraient être les plus heureuses du monde et elles ne font que pleurer…

.

Le baby blues est une petite crisounette normale et peu de femmes échappent à ce contrecoup émotionnel. Ça se passe généralement assez vite après la naissance, souvent à la maternité mais ça peut aussi vous tomber dessus lors du retour à la maison.

.

C'est normal mais c'est surtout naturel. Le baby blues correspond avant tout à la chute brutale du taux d'hormones qui arrive tout juste après l'accouchement. Et puis au-delà des hormones il se passe plein de choses dans la tête sans parler de l'appréhension de ne pas savoir comment faire, l'incompréhension face aux pleurs du bébé, la fatigue avec les nuits entre coupées, et dernier point qui n'est pas à négliger le corps. Vous avez peut-être adoré votre corps de femme enceinte mais vous détestez désormais ce corps distendu, avec des kilos en trop avec parfois une cicatrice aussi.

.

Et puis vous pouvez vous sentir dépossédée de quelque chose qui était quand même agréable et rassurant pendant 9 mois. Donc keep cool, c'est normal, et messieurs on a besoin de vous dans ces cas là parce que ça fait beaucoup pour un petit bout de femme

.

Accompagner la jeune maman

Il faut en premier lieu parler. C'est hyper important. Message aux futures mamans qui vont connaitre ça bientôt, à celles qui viennent d'accoucher, aux papas, aux amis : dès que ça ne va pas, dès que vous avez l'impression que la maman est dans cet état, faites le savoir ou faites le lui savoir. Avec humour pour dédramatiser, dites-leur que c'est normal, que vous avez vécu la même chose. Vous pouvez même en parler pendant la grossesse histoire de se préparer.

.

Ensuite le deuxième conseil, c'est de laisser passer la crise. Pleurer c'est normal, et ça va vous faire du bien quelques jours. C'est une façon de faire son deuil sur la vie qu'on avait avant, l'état d'avant enceinte aussi.

.

Et puis, puisque vous êtes fatiguée, dormez en même temps que votre bébé. Le ménage attendra, la lessive attendra, et surtout n'hésitez pas à demander de l'aide, a une amie, un membre de la famille... en revanche si ça dure dans le temps, là il faudra peut-être être un peu plus vigilant et être sur qu'il ne s'agit pas d'une véritable dépression

.

Et les papas ?

On ne parle pas de chute hormonale mais oui certains papas ont aussi un petit contre coup après la naissance.

.

Ils peuvent être bouleversés par l'arrivée de ce tout petit bout, inquiets aussi. On appelle ça de l'émotion, et franchement c'est super mignon donc pas de panique !