Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 05h55

Le cancer du sein

Le conseil santé du lundi 17 octobre 2016

Par

Octobre rose : un mois d’information et de prévention du cancer

Le cancer du sein

On a beau se dire que ça n’arrive qu’aux autres, 1 femme sur 8 sera confrontée au cancer du sein dans sa vie.

Et même si aujourd’hui on le soigne, on sait aussi que malheureusement chaque année près de 11.000 femmes décèdent du cancer du sein, d’où la nécessité d’informer et de prévenir.

Toutes les femmes sont concernées et pas seulement à partir de 50 ans.

Les premiers signes

Le premier symptôme est la présence d’une boule au niveau du sein. C’est la tumeur. Elle peut parfois s’accompagner de ganglions au niveau de l’aisselle ce qui n’est pas très bon signe car cela veut dire que le cancer a déjà commencé à se propager.

Le sein et le mamelon peuvent subir des transformations aussi dans son aspect, sa couleur, il ne faut pas le négliger. Si le cancer est décelé tardivement vous pouvez aussi avoir des symptômes tels que des nausées, un essoufflement, des maux de tête ou une jaunisse.

Le dépistage

Avant 50 ans, la mammographie n’est pas obligatoire, mais il ne faut pas zapper son rendez-vous annuel chez le gynécologue qui fera un examen minutieux de vos seins.

S’il y a des antécédents familiaux, n’oubliez pas de le dire, la surveillance sera plus ciblée. De même que les femmes n’ayant jamais eu de grossesse, ou une grossesse tardive, des règles très précoces ou une ménopause tardive après 55 ans.

La mammographie

Totalement indolore, elle ne dure que quelques minutes. Il faut juste accepter qu’une machine un peu froide vous écrabouille les seins pendant quelques secondes. Mais c’est tout.

Elle permet de détecter une tumeur débutante même de toute petite taille impossible à palper au toucher. Lorsqu'il est détecté à un stade précoce, le cancer se soigne mieux et permet une diminution de la mortalité de 25%.

Partager sur :