Émissions Toutes les émissions

Le conseil santé

2min

Les bienfaits de la sieste

Par le jeudi 29 septembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
© Maxppp -

La sieste accélère la mémoire et libère la créativité

Les études le prouvent, nous sommes tous programmés pour somnoler en début d’après-midi, juste après le déjeuner. Particulièrement entre 13h et 14h. Et faites le test vous-même, à cette heure-ci, vous allez piquer du nez, ou vous ne vous souviendrez pas de ce que vous venez de lire. Pas la peine de lutter autant s’y adonner.

Si on y consacrait 20 minutes chaque jour, on serait tellement plus efficace pour le reste de la journée avec des performances intellectuelles qui augmenteraient de 20%.... car la sieste accélère la mémoire et libère la créativité.

Mais qui dit sieste ne dit pas forcement dormir d’un profond sommeil. L’essentiel est de se laisser aller, de se reposer, de se régénérer. Si vous êtes à la maison, allongez-vous sur le canapé ou dans un fauteuil confortable mais si possible pas dans votre lit qui est le lieu sacré de la nuit. Et si vous êtes au travail, vous pouvez siester la tête sur votre bureau, ou sur l’herbe si vous avez la chance d’avoir un petit coin de verdure.

Quand et combien de temps ?

Dans l’idéal, la sieste ne doit pas dépasser 20 minutes ce qui correspond aux premiers stades légers du sommeil lent. Au-delà des 20 minutes, vous êtes parti pour un cycle de 90 min. Mais attention, quand on dit 20 minutes ce n’est pas non plus une obligation, si 5 ou 10 minutes vous suffisent c’est très bien aussi. Peut-être même que vous pouvez devenir accro au micro siestes de 2 minutes.

Pour l’horaire, il faut éviter de faire une sieste après 17h au risque d’avoir des difficultés pour s’endormir le soir. Téléphone en silencieux, luminosité au minimum, on enlève ses chaussures, on desserre sa cravate et on se laisse aller…

Avec l’habitude vous allez vous réveiller tout seul, mais n’hésitez pas à mettre un réveil avec une musique douce, ou de demander à un collègue de venir vous gratouiller le dos. Ce sera toujours mieux que votre patron qui vous crie dessus, à moins que celui-ci ne soit aussi un adepte de la sieste!