Toutes les émissions

Le conseil santé

Du lundi au vendredi à 05h42

© Getty -

Les fuites urinaires

Diffusion du mercredi 10 janvier 2018 Durée : 2min

Un souci dont on n’ose pas toujours parler

Les fuites urinaires concernent pas mal de monde. Une femme sur 4 tout de même, et peu importe leur âge, même si elles augmentent c’est vrai en vieillissant. Donc on va arrêter de penser que ça n’arrive qu’aux autres car ce n’est pas vrai. 

Dans la plupart des cas, ces fuites urinaires sont dues à une perte de tonus des muscles pelviens qui maintiennent l’urètre fermé. On peut alors avoir des fuites quand on tousse, quand on rit, quand on soulève des objets très lourds ou même quand on court. D’où l’importance de bien remuscler tout ça après votre accouchement. Les fameux exercices du périnée. Un peu ridicule quand on y pense mais nécessaires. 

Mais ça peut aussi arriver pendant la grossesse, de façon temporaire, et même beaucoup plus longtemps après. Autre raison possible, et c’est souvent le cas, à la ménopause, avec pas mal de changements physiques et hormonaux, le surpoids qui engendrerait une pression sur les muscles pelviens, et certaines maladies tout comme certains médicaments. 

Ça se soigne ?

La première chose à faire est de renforcer votre périnée. On conseille de le contracter une dizaine de fois comme si vous vouliez arrêter d’uriner. Si vous n’y arrivez pas, sachez que votre médecin peut vous prescrire des séances chez un kiné ou une sage-femme au début. 

Si vraiment ça ne passe pas il y a les médicaments. Ce sont des antispasmodiques, ça pourra aussi être un traitement hormonal chez les femmes ménopausées et enfin en dernier recours une petite intervention chirurgicale est également possible.

Que les femmes ?

Non, bien sûr que non. Les hommes aussi sont touchés par l’incontinence urinaire. Mais le tabou est encore bien plus important chez les hommes qui n’en parlent pas du tout. 

Dans la plupart des cas chez l’homme, c’est la prostate qui est en cause. Elle prend alors beaucoup trop de place. C’est normal, avec l’âge la prostate a tendance à grossir. Et elle appuie sans prévenir sur la vessie. Là aussi un traitement médicamenteux est possible. Mais encore faut-il consulter pour pouvoir régler le problème.

Donc on résume. Pas de fatalité, c'est pas parce que ça vous arrive que vous allez devenir incontinent toute votre vie, il faut dépasser le tabou, et en parler. Parce qu'autant il y a encore quelques années, ça faisait partie des inconvénients indissociables de la vieillesse, autant en 2018 on peut régler le problème !