Toutes les émissions

Le conseil santé

Du lundi au vendredi à 05h42

© Getty -

Les MST

Diffusion du vendredi 29 juin 2018 Durée : 2min

Les maladies sexuellement transmissibles

Malheureusement, ça peut arriver à tout le monde. L’été est une période d’insouciance propice aux nouvelles rencontres, aux histoires d’un soir et aux MST. Chez les jeunes mais pas que. 

Vous avez vécu avec une seule et même personne pendant des années, vous ne vous protégiez pas, et après une rupture amoureuse vous vous retrouvez sur le marché des célibataires. Et bien dites-vous que vous devez avoir le même reflexe que les plus jeunes, à savoir… le préservatif

Les MST

On pense à la syphilis qui fait un retour en force assez impressionnant, et qui est extrêmement contagieuse, a la gonorrhée et aux chlamydias, a la blennorragie qu’on appelle aussi plus communément chaude pisse. Des maladies qui peuvent être guéries mais qui doivent être vite traitées sous risque de complications. Même chose avec l’herpès

Et puis il y a des maladies sexuellement transmissibles beaucoup plus graves comme le papillomavirus, l’hépatite B et le VIH, le virus du sida. Le problème de toutes ces maladies c’est que parfois on n’a pas de signes évidents. Ou alors on se dit que ça va passer, que ce n’est rien. Sauf que ce n’est pas rien. Donc tout symptôme génital anormal doit être pris très au sérieux. 

Des démangeaisons, des petits boutons, des brulures urinaires par exemple… ce n’est pas toujours évident d’aller voir son médecin et de lui dire qu’on a un problème à cet endroit mais dites-vous qu’il en voit tous les jours, et qu’il vaut mieux y aller pour rien. 

Du coup, dans sa valise on n’oublie pas les préservatifs, oui même à 50 ans, et surtout si vous partez à l’étranger, pensez à les acheter avant de partir pour être sûr qu’ils aient la certification CE. Parfois dans certains pays, c’est difficile à trouver. 

Et pas de fausse pudeur au moment de le mettre. Prenez-le comme un jeu sexuel avec votre partenaire et ça passera tout de suite mieux.