Émissions Toutes les émissions

Le conseil santé

Du lundi au vendredi à 05h42

1min

Les mycoses vaginales

Par le mercredi 21 décembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
© Maxppp -

Un petit désagrément que les femmes peuvent rencontrer dans leur vie

Première chose, ce n’est pas parce que vous avez des mycoses vaginales que vous avez un problème d’hygiène ou je ne sais quoi. Ça peut arriver à tout le monde et même à des gens très bien.

Il faut savoir aussi que la flore intime est naturellement constituée de nombreuses bactéries. Des bactéries importantes et dont on a besoin, car elles agissent comme une barrière naturelle. Mais tout cela est très fragile et tout ce qui déstabilise la flore intime peut provoquer le développement d’une mycose, un petit champignon si vous préférez

Les premiers symptômes

Des rougeurs, des démangeaisons et des pertes désagréables. Ce sont vraiment les premiers symptômes qui doivent vous alerter. Si ça arrive, avant de vous alarmer, respectez deux trois consignes. Pas la peine de s’acharner sur sa toilette intime, une douche par jour oui mais pas plus et surtout pas avec des gels douche trop agressifs, préférez des savons au PH neutre ou doux et surtout pas de douches vaginales qui sont beaucoup trop agressives et qui risqueraient de déstabiliser encore plus votre flore.

On oublie aussi les vêtements trop serrés, et on privilégie allez tant pis, les culottes plus larges en coton.

Le traitement

Ce n’est pas très agréable mais il va falloir en parler à votre gynéco ou votre médecin. Il vous prescrira alors un traitement sous forme d’ovules à insérer dans le vagin. C’est un anti fongique qui combat donc le champignon responsable de votre mycose.

Il existe aussi des crèmes qui pourront compléter le traitement et même des comprimés. Vous pouvez trouver certains de ces traitement sans ordonnance mais c’est tout de même mieux de consulter pour écarter tout risque d’infections sexuellement transmissibles comme l’herpès génital.