Toutes les émissions

Le conseil santé

Du lundi au vendredi à 05h42

© Getty -

Végétarien, Végétalien, vegan…

Diffusion du jeudi 7 juin 2018 Durée : 2min

Quelles sont les différences ?

Le végétarien enlève de son alimentation la viande qu’elle soit blanche ou rouge, le poisson et les fruits de mer. Tout ce qui est vivant en fait. 

Le végétalisme va encore plus loin, pas de viande de poisson, de fruits de mer mais également pas de produit issus de ces animaux. Le lait, les œufs ou encore le miel. Puisqu’ils sont produits par les animaux. 

Le veganisme regroupe tout ça avec en plus une sorte d’éthique, on va le dire comme ça. Rien qui ne provienne de l’exploitation animale. Ça veut dire pas de laine, pas de soie, pas de fourrure ou pas de cuir. Les vegans sont souvent très impliqué dans la protection et le bien être animal. 

L’alimentation du Vegan

On pense souvent que le vegan n’a pas grand-chose à manger et on a tort. Ils ne mangent pas juste du riz et des haricots verts. leur alimentation est souvent bien plus riche que celle des omnivores. 

Ils redécouvrent la diversité de tous les fruits et légumes, font la part belle aux légumineuses et aux céréales à cuisiner, les amandes, les noix et les noisettes sont de la fête, les épices sont leurs amis, les herbes aussi, et ils utilisent des trucs qu’on ne connait absolument pas dans notre alimentation classique comme le tofu par exemple. Ce dernier se présente sous forme de pâte blanche, molle, issue du caillage de lait de soja. Elle sert à faire pas mal de préparation… 

En fait on ne trouve pas les protéines que dans la viande et les œufs. Les vegans nous prouvent le contraire. 

Les carences

Il n’y a pas de risque particulier pour le vegan si il est bien informé et qu’il mange de tout.

Le seul petit hic est la vitamine B12, difficile à trouver dans tous les aliments des vegans. Mais il existe des substituts et pour toute approche du vegetarisme ou du veganisme, il doit y avoir une réelle connaissance des aliments et de leurs bienfaits. 

D’ailleurs très souvent, ça se fait par paliers. On ne devient pas vegan du jour au lendemain. Sans chercher à vous convaincre, je vous défie de tester un jour un resto vegan, juste pour voir à quel point on a des idées reçues, et à quel point aussi il est bon de redécouvrir la cuisine