Émissions Toutes les émissions

7/7 à 6h55 et 08h25

Bravo la ligue et les diffuseurs

Stade de Football régional

Le coup franc de Bruno Salomon du vendredi 29 janvier 2016

Par

On retrouve un Bruno Salomon un poil tendu à cause du calendrier du PSG, personne n'a fait d'effort pour aménager l'agenda du club de la capitale.

Bravo la ligue et les diffuseurs

La décision est tombée hier via la ligue de football,  Paris jouera bien son match de championnat contre Lille au Parc des Princes, le samedi 13 février à 17h, soit 3 jours avant Chelsea. Avant de développer, voilà ce que cette décision m'inspire : "pauvre football français, pauvre ligue 1, pauvre ligue de football professionnel".

Incampable de faire un calendrier qui tente de protéger ses clubs avant la ligue des champions. Et puis ce n'est pas comme si tous les ans la France avait 3 représentants en ligue des champions. La LFP a une locomotive dans son championnat qui lui permet de vendre des matchs en Chine ou ailleurs, une équipe qui depuis 4 ans va au moins en 8e de finale de ligue des champions. Je n'ai pas l'impression que d'autres clubs brillent dans cette compétition.

Alors vous savez quoi,  je n'ai même pas envie de faire le procés de Lille  qui n'a pas poussé dans le sens du PS, qui n'a pas aidé. C'est le jeu.

Non moi j'ai vraiment une dent contre cette ligue qui fait son calendrier dans son coin sans sonder les clubs,  sans imaginer certaines problématiques si un club s'amusait à jouer toutes les compétitions en France. Car ce qui arrive au PSG cette saison est déjà arrivé la saison dernière, après il faut aussi féliciter les diffuseurs qui s'accrochent au PSG comme une boué de sauvetage.

Canal + n'a pas souhaité déplacer la rencontre OM-PSG du 07 février prochain, idem pour le PSG -Lille du 13 février. France télévision est dans le même cas, mercredi 10 février PSG-Lyon en coupe de france à 21h. Ils n'ont pas voulu modifier leur programme, ni reporter le match.

C'est bien car ceux sont eux après si Paris se fait sortir par Chelsea qui viendront leur taper dessus.

Sur ce, à demain.

Partager sur :