Toutes les émissions

Le Décryptage de FBO

Du lundi au vendredi à 7h20

Affiche d'une exposition en 2017 au centre Charles Péguy d'Orléans
Affiche d'une exposition en 2017 au centre Charles Péguy d'Orléans - centre charles péguy

Centenaire 14-18 : le rôle des femmes dans le Loiret

Diffusion du jeudi 8 novembre 2018 Durée : 3min

Quel rôle les femmes ont-elles joué, alors que tous les hommes étaient au front, pendant la Première Guerre Mondiale ? C'est l'objet du décryptage de France Bleu Orléans, consacré toute cette semaine au centenaire de la Grande Guerre

Dès août 1914 le président du conseil René Viviani, lance un appel aux femmes françaises : "debout, à l'action, au labeur" leur dit-il ! Au labeur, elles y sont, à la tête des exploitations agricoles, dans un département rural comme le Loiret, elles sont très nombreuses à devoir prendre le relais des hommes partis au front. Les archives du Loiret ont reçu beaucoup de documents, de lettres de poilus, qui témoignent de cela raconte Karine Pinault, chargée de conservation.

Elles sont aussi dans les usines : les couverturières de Rime-Renard à Orléans fabriquent des draps et des couvertures, pour les soldats. Delaugère et Clayette, des camions militaires. Et il y a les munitionnettes... Celles qui fabriquent les munitions des canons, et des fusils. Elles travaillent dur, et touchent toujours moins que les hommes, alors que la vie est de plus en plus chère. Alors en juin 1917, celles de l'usine de grenade de la rue des Beaumonts se mettent en grève. Le mouvement s'étend, les patrons cèdent. Dans le Loiret les femmes sont aussi infirmières, conductrices de bus, elles remplacent les instituteurs. Et chefs de familles, en même temps.

Vont-elles profiter, ces femmes, de tout cela pour faire avancer leurs droits ?  Et bien en fait, pas vraiment, en tout cas le pays, gouverné par les hommes, ne les laisse pas faire. La Grande Guerre n'a pas fait avancer la cause de l'émancipation des femmes, ça c'est plutôt une idée reçue explique Sandrine Sigiscar, bibliothécaire du centre Charles Péguy à Orléans : "par exemple en Angleterre les femmes ont obtenu le droit de vote juste après la Première Guerre Mondiale, en France il faut attendre une autre guerre, 1939-1945". Rappelons que la Grande Guerre a laissé 600 000 veuves et un million d'orphelins.